Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Fantastique > Au-delà de la troisième dimension ( premier tome : L’enfance supérieure (...)

Au-delà de la troisième dimension ( premier tome : L’enfance supérieure ) (2015)

Mathieu Arcand (Auteur)

Nombre de pages : 192

 Remercier Mathieu Arcand

 Ce livre a été élu "Coup de cœur des lecteurs Edition999"

Les statistiques du livre


433 Lectures

5 /5 sur 5 votants

707 visites

Evaluer le livre


Ajouter votre avis pour le livre : Au-delà de la troisième dimension ( premier tome : L’enfance supérieure )

Thème : Fantastique

( Version du 21 avril 2021 )

 Le mot de Mathieu Arcand pour Au-delà de la troisième dimension ( premier tome : L’enfance supérieure )

Lors de l’ascension contre son gré en cinquième dimension du corps physique de Tulipier, bien qu’il se perçoive toujours comme un adulte venant de la quatrième dimension, aux yeux des êtres qui habitent ce nouveau monde d’amour supérieur, il est plutôt considéré comme un nouveau né, qui devra tout redécouvrir et réapprendre afin de s’adapter et d’évoluer vers le monde des adultes de la cinquième dimension. De nombreuses surprises inattendues et révélatrices viendront le perturber par rapport à la réalité personnelle qu’il croyait vivre dans la quatrième dimension, réveillant ainsi une partie de sa mémoire d’âme qui a voyagé dans beaucoup de vies.

N’hésitez pas à donner votre avis. Merci.

 Quatrième de couverture

Cette histoire s’est déroulée bien après que les petits-enfants de la génération 2000 se soient éteints. Néanmoins, impossible de déterminer une date précise : depuis bien longtemps, les hommes avaient cessé de compter les années.
Un terrien du futur se réveilla à un certain moment dans son lit. Celui-ci était situé dans un petit dôme entièrement fait de verre transparent et uniformisé. Les propriétés de cette texture lui permettaient de contempler la nature extérieure partout autour de lui tout en étant à l’intérieur. Quand il ouvrit les yeux, il faisait jour et il y régnait une saison ressemblant à l’été supporté par un climat assez chaud. Il pleuvait à flots et la pluie était tropicale, accompagnée d’un léger vent. Cette eau n’était plus polluée entre autres par les émissions de gaz à effet de serres.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Mathieu Arcand

 Ambassadeur Edition999

Je m’appelles Mathieu. J’ai 39 ans. Il y a quelque années, j’ai redécouvert une passion pour l’écriture. Dans ma vie, je me suis intéressé à la lecture d’articles et de livres spirituelles.J’ai eu également un intérêt pour certain romans de science fiction. Une autre passion qui m’habite est la musique car je suis musicien.

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Au-delà de la troisième dimension ( tome 3 : Le voyage du bébé 5D )

Cette histoire n’a pas vraiment de péripéties et d’événement perturbateur, car ce récit se raconte un peu comme si on décrirait qu’un voyage touristique.

2018

Au-delà de la troisième dimension ( tome 2 : Le démon scientifique )

L’ascensionné Acouston, qui vivait le rôle de Françoiseau dans la quatrième dimension de Grande Gaïa, se verra proposer une mission spéciale. En se réincarnant cette fois, en troisième dimension sur Petite Gaïa, il devra essayer de ramener le bonheur de ses (...)

2016

Un message, un commentaire ?

 Dans le même rayon : Fantastique

Des suspects sans alibi

Laura et Pierre se rencontrent à Montréal. Elle est une ancienne étudiante obligée de gagner sa vie en fille sexy. Lui, ex-chirurgien, interdit d’opérer après une salle affaire à Marseille. Elle accepte de le suivre à Paris. Le couple rencontrera et surmontera de (...)

Le coursier du temps

Dans la turbulence primordiale engendrée par la fécondation de l’œuf cosmique, Ulm émerge des vibrations infinitésimales des cordes fugitives qui reflètent la matière, le temps et l’espace. D’où vient-il ? Des portes de l’espace ou de celles du temps (...)

Le masque de Dimitri Semionovitch

J’ai autrefois beaucoup lu les romans de Léon Tolstoï et de Dostoievski, et j’en ai retenu l’atmosphère de la Russie tsariste du XIX° siècle. J’ai également songé à Jean Lorrain et sa nouvelle "Les trous du (...)