Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Poésie > Enchantement désenchanté

Enchantement désenchanté

Abdelmalek Aghzaf (Auteur)

Nombre de pages : 14

 Remercier Abdelmalek Aghzaf

Les statistiques du livre


253 Lectures
3 Lectures / 31 jours


4.1 /5 sur 10 votants

735 visites

Evaluer le livre


Thème : Poésie

( Version du 1er décembre 2015 )

 La quatrième de couverture

Quand on chante en poésie, on chante la beauté qui éblouit le regard, qui touche le coeur, qui élève l’esprit et extasie l’âme ! Poèmes inspirés du temps, de l’espace du climat actuels. L’actualité y fait écho. Lisez, vous en saurez davantage,

 La première page

Frêles secousses
 
Vole, mon esprit au firmament des ombres,
Oublie-toi, dans les vagues nombres
À l’orée de l’espoir, sur la sente d’un bois,
Au soupçon d’un sourd délire,
D’un geste vagabond, d’un regard moribond,
À la quête d’une voix douce et soudaine
D’un tendre souvenir dont je sens encore,
À fleur de peau, le plus fin des désirs,
Dans l’attente patiente du prochain crépuscule,
Au fin fond du feuillage du sacré plaisir,
Où seule la brise me chante encore
Toutes les mélodies de l’arôme du soir,
Du doigt, je tate, je caresse les vibrations stellaires,
D’un arc-en-ciel magique et incantatoire.
Mon rêve n’a point de fin, en cadences,
Il suit le miroitement des ondes,
De cet océan, dans son mutisme le plus secret,
Le plus sombre de ses abysses les plus fécondes,
En aimant, il m’attire et me transporte vers les abîmes,
M’exorcise doucement et me fascine.
Au fond de mon âme, il finit par remuer mes démons d’antan,
Et encore et encore, il me domine
Dans le tourbillon de tous ces parfums des temples lointains, de toutes Ces lumières du vaste destin qui m’illuminent
Et au loin, j’entends la sourde rumeur
Et j’en vois les scintillements des réverbères !
Ksar el-Kébir, le 24/11/2015©®

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Abdelmalek Aghzaf

Né à Azrou, ville du Moyen Atlas, au Maroc, en 1952. Études primaires à Azrou et à Aït Ishaq. Études secondaires à Khénifra. Études universitaires et carrière de professeur de langue et de littérature françaises à Fès. Père de trois enfants. Retraité depuis fin...

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Périples

Ce sont des voyages plutôt imaginaires et irréels. Périples de l’âme et de l’esprit à travers l’intemporalité du rêve, de la méditation, où les souvenirs du passé, le poids du présent et le désir d’un futur meilleur en sont les (...)

2016

FOLIES DE POÈTE

Le cheminement du poète est aussi spirituel que méditatif, sans pour autant être fanatique. Le socle de ses croyances est la foi. Il n’en fait pas un prêche. Tel un forgeron, le poète ne cesse de forger sa parole dans le grès de la langue, sculpte ses mots dans (...)

2018

Blanche Colombe

Pourquoi le titre de mon nouveau recueil de poésies est : " BLANCHE COLOMBE " ? Tout d’abord, La Colombe blanche est le surnom de la ville blanche Tétouan où la quasi totalité des textes du recueil ont été inspirés et (...)

2016

Recueil de Nouvelles et Contes du Moyen Atlas

Comme dans toute expérience d’écriture, la nouvelle, comme genre littéraire, est sans aucune autre prétention. L’acte d’écrire, de relater des histoires est avant tout un besoin personnel. Celui de s’exprimer et d’en partager le plaisir, les idées, les sensations (...)

2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Poésie

Dix Roses

Un recueil de poésies, courtes et très significatives. L’amour, le vrai, existe mais est très rare.

Le chant des muets

Ce recueil de poèmes est rédigé quand j’avais entre 12 et 15 ans Collège d’Enseignement Général de Sékou. J’y ai conservé les humeurs de l’adolescence. C’est une série de poèmes d’amour savoureux et délicieux qui emportent le lecteur dans une vague d’émotions (...)

A la préface des Mondes

Poussez Les portes violentes Poèmes éblouis Phalènes jetés sous la lampe... Je sais, Des îles de jouissance, Où des ailes en fenouil bistres nichent, Leurs langueurs de félins sous les ogives,

Enchantement désenchanté

Quand on chante en poésie, on chante la beauté qui éblouit le regard, qui touche le coeur, qui élève l’esprit et extasie l’âme ! Poèmes inspirés du temps, de l’espace du climat actuels. L’actualité y fait écho. Lisez, vous en saurez (...)