Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Littérature Erotique > Le Fils du pays, la Fille du Roy et le Sang-mêlé

Le Fils du pays, la Fille du Roy et le Sang-mêlé

Ruisseau (Auteur)

Nombre de pages : 270

 Remercier Ruisseau

Avertissement : des scènes ou des propos peuvent heurter la sensibilité des lecteurs

Les statistiques du livre


316 Lectures
316 Lectures / 31 jours


4.98 /5 sur 1 votants

440 visites

Evaluer le livre


Thème : Littérature Erotique (Interdit aux moins de 18 ans)

( Version du 5 août 2022 )

 La quatrième de couverture

((Ils ne seront pas célèbres comme ce grand frère découvreur du vaste pays des nations d’Amérique, mais leur fin sera plus tragique. Ils sont frères de sang ; l’un d’eux est mon ancêtre, l’autre est le tien. Je te présenterai aussi celles qu’ils ont aimées)).
Alors, voulant mette un terme à leur chicane, il s’avança au-dessus d’elle ; il mordilla ses lèvres avant de mettre sa joue contre la sienne et lui chuchoter son envie d’elle. Il fit glisser virilement son désir contre sa fente, écrasant son bourgeon ; de ses mains par-dessus les siennes au bout de leurs bras étendus, il retenait ses poignets. Tout en appuyant son torse sur sa poitrine, il commença à soulever et abaisser son bassin ; fouissant, à la recherche de la source des plaisirs. Elle écarta davantage en ramenant ses genoux vers elle. Elle ne luttait plus, au contraire, elle voulait qu’il dompte… son corps.
— Oui ! Oui ! Encore ! Encore !
Il la pénétra, mais alors comme une bête ; il reprit ses assauts et, au moment où s’amorça en elle les spasmes de la jouissance, il se sentit aspiré. Il perdit l’emprise sur ses poignets. Aussitôt, elle alla planter ses ongles dans ses fesses ; pour le retenir et jouir, jouir et jouir de lui.
C’était si intense, ce que Jean ressentait dans ses reins, qu’il ouvrit grand la bouche et la referma sur le cou de Marguerite ; il banda ses abdominaux pour courber son dos en même temps qu’il pivota son bassin pour aller au fond, tout près de son cœur, et jouir d’elle, encore et encore. Pendant qu’elle avait une nouvelle volupté et lui labourait les fesses, elle sentit les pulsations de la semence de son homme ; tout d’elle vibra au rauquement de son plaisir.

 La première page

Bonjour ma Source, Amour de ma vie

Par cette lettre je veux te dire que je t’aime. Je te le dis verbalement, mais je veux le faire maintenant d’une manière surprenante et à laquelle tu ne t’attends pas. Je t’offre un bouquet de fleurs écrites ; un bouquet de fleurs d’amour pour toi que j’aime avec mon cœur puisqu’il bat pour toi que je trouve si belle ; avec ma tête qui sait tes nombreuses qualités comme personne ; avec mes mains qui aiment te caresser ; avec mon corps qui aime se coller contre toi et partager le plaisir.
Ce bouquet a été déposé sur un canevas historico-généalogique où sont rapportées les connaissances que nous avons au sujet d’une branche de ma famille en Nouvelle-France ; il est émaillé d’ajouts fictifs et de poèmes d’amour, parfois érotiques, parfois teintés d’humour. Nous avons découvert tes origines amérindiennes. J’ai découvert que Marie, la mère de mon ancêtre Petit-Jean Guillot, fut la deuxième épouse de Martin Montreuil, veuf de ton ancêtre algonquine Marie-Olivier Beouich. On peut comprendre que les enfants Guillot et Montreuil ont vécu dans la même maison, se sont mariées chacun de son côté, se sont perdus de vue ; et nous nous sommes retrouvés quelques centaines d’années plus tard. Je me plais à penser que les relations sexuelles qui sont à l’origine de chacune des générations jusqu’à nous, ont été faites dans le plaisir partagé.
Je te présente donc mes ancêtres, qui se sont aimés et sont à la genèse de l’une des principales branches de ma famille. Je te fais aussi part de ce que je découvre de la généalogie de tes ancêtres.
Et comme c’est un bouquet d’amour, il y a une partie de cet ordre. Et comme mon amour est romantique, érotique et sexuel, mon bouquet l’est aussi ; il est un peu comme une chronique généalogique érotique ou une simple parole qui veut te dire : je t’aime d’amour. Je souhaite que plusieurs de ses odeurs et couleurs te plaisent malgré les anachronismes, les invraisemblances et les passages qui trahissent l’obsédé de toi que je suis ; et je veux partager mes obsessions et fantasmes avec toi ; même ceux qui sont douteux ou davantage. Je souhaite que dans l’ensemble, ce bouquet te fasse plaisir. Je te le ferai parvenir comme des feuilletons, étalés dans le temps.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Ruisseau

Je suis un amoureux d’histoire et de généalogie sans en être un spécialiste. En particulier, l’histoire de la Nouvelle-France. Je vis en ville mais aime voyager et me retrouver à la campagne le plus souvent possible avec la compagne de ma...

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Littérature Erotique

Poésies érotiques

Poèmes érotiques

LE COLLECTIONNEUR PART II

John insatiable et insatisfait est un vrai don juan, il change les femmes comme on change de sous-vêtements, mais Blanche reste son seul vrai amour. Encore faut-il qu’il le sache.

Un sac d’embrouilles

Sa prostitution étant découverte, Béryl doit cesser. Albert l’invite à une réunion médicale où elle découvre le milieu de Mickael ainsi qu’un beau repreneur de ses parts, qui lui plaît aussitôt.

La Psy

Cette histoire raconte les aventures d’un patient avec sa psy qu’il tombe amoureux. Une union impossible qui est devenu possible...