Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Littérature > À la manière des Belles Histoires des Pays d’en Haut

À la manière des Belles Histoires des Pays d’en Haut (2019)

André Lévesque (Auteur)

Nombre de pages : 41

Cliquer sur l'image Pdf, Epub ou Mobi pour télécharger votre livre.

Les statistiques du livre


215 Lectures

5 /5 sur 11 votants

559 visites

Evaluer le livre


Ajouter une critique

Thème : Littérature

( Version du 2 septembre 2019 )

 Le mot de André Lévesque pour À la manière des Belles Histoires des Pays d’en Haut

Malgré ces intrusions du monde moderne dans leur univers, les personnages de nos récits restent ce qu’ils ont été dans le téléroman original. Ils gardent leur couleur et leur verdeur. Nous avons été fidèles à la parlure de leur époque.

 Quatrième de couverture

Séraphin a envoyé Ti-Père et Todore enquêter sur un bar de danseuses qui vient d’ouvrir à Saint-Jérôme. Ti-Père revient seul faire son rapport à Monsieur le maire.
— Viande à chien, Père Ovide, vous êtes tout seul ! Avez-vous perdu Todore en chemin ?
— Todore est resté à Saint-Jérôme une journée de plus. Y m’a dit de vous dire que c’est pour investiguer zé enquêter la situâtion plus en profondeur.
— Investiguer zé enquêter la situâtion plus en profondeur ! Viande à chien ! C’est pour continuer à se rincer l’œil que Todore est resté plus longtemps à Saint-Jérôme. Pis venez pas me dire le contraire, Père Ovide !
— Vous avez raison, Monsieur le maire ! Moé, chu parti tout suite après que j’ai eu fini de voir ce qu’y avait à voir. Un postillon d’la Reine peut pas rester longtemps dans une place comme ça crétaque.
— Que c’est que vous avez vu, Père Ovide ?
— Des créatures en corset à baleines qui se trémoussaient pis qui se tortillaient comme des anguilles en chaleur autour d’un pôteau en métal sur une espèce de tribune.. Autour, y avait des petites tables rondes avec des hommes assis qui les regardaient danser en buvant des boissons enivrantes.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de André Lévesque

 Ambassadeur Edition999

Retraité heureux vivant en Outaouais.

 Lire son interview

 Dernières parutions de l'auteur

Armand et Suzie chez les Snowbirds de la Floride

Armand et sa conjointe Suzie sont à la retraite depuis peu. Armand, fonctionnaire au Ministère des arts et de la culture et Suzie, employée à Santé et services sociaux rêvent de passer leurs hivers en Floride. Mais leurs (...)

2021

Souvenirs des AS de Québec

Les AS de Québec- Quebec Aces ont marqué la vie sportive de la ville pendant 43 ans. Aucune autre équipe sportive n’aura connu une existence plus longue dans la Capitale-Nationale.

2018

Limoilou au quotidien

Naître et grandir dans le quartier Limoilou de Québec. Je suis de la Basse-Ville de Québec, du quartier Limoilou, et je m’en souviens. Ces récits sont des souvenirs, des moments heureux et parfois moins heureux de mon enfance et de ma jeunesse dans ce (...)

2015

Un message, un commentaire ?

1 commentaire

  • 23 novembre 2020, par S. Poudrier

    Humour, histoire, belles histoires, tendresse ; un regard sur deux mondes, d’un seul coup d’œil, alors que le lecteur est transporté (par la magie d’une Volaille ensorcelée ?) du Sainte-Adèle des années 1880 à la réalité d’aujourd’hui. Aller, retour, sans besoin de prendre les gros chars. Quel travail d’auteur. Y aura-t-il 14 saisons ? Je l’espère. En attendant, je vais lire 14 fois ce temps qui représente un magnifique travail de canonisâtion dans une œuvre excellente - je dirais même, je dirais plus, une œuvre sans péché. Bravo pour ces textes ; chaque mot vaut son pesant d’or.

 Dans le même rayon : Littérature

SOMBRES CRÉTINS (essai critique sur les relations sociales)

" Les relations sociales constituent une perversion des relations humaines. Tout ce qui de gré ou de force vous est imposé dans votre environnement et institué par le pouvoir ne vise qu’un seul et unique objectif : votre (...)

Méléna

Méléna n’est plus là pour vous dire son récit. Depuis longtemps sa voix s’est perdue dans l’oubli. Le vent l’a recherchée dans les bois frémissants, sur les dunes fuyantes et les monts réticents. Nulle part il n’a trouvé l’empreinte de ses (...)

Réflexions oisives sur le monde

Il arrive souvent que l’on se trompe sur les individus. Les gens sont rarement conformes à l’idée que l’on se fait d’eux car derrière l’apparence, il y a toujours le moi indéfinissable.