Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Policier et suspense > Anick Beauregard,policière.Oh ! Parfum..,pourquoi m’as-tu choisie (...)

Anick Beauregard,policière.Oh ! Parfum..,pourquoi m’as-tu choisie ?

andré charron (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 143

Les statistiques du livre


2960 Lectures
4 Lectures / 31 jours


3.55 /5 sur 20 votants

5531 visites

Evaluer le livre


Thème : Policier et suspense

Version publiée le 27 novembre 2011

 La quatrième de couverture

Voici l’histoire d’une policière qui œuvre avec courage afin de vivre la carrière qu’elle a choisie.
Le conte littéraire qui le soutient, nous fera découvrir la trame dramatique de ses aventures au sein de la police d’élite, imprégnée du caractère particulier des relations humaines avec ses voix secrètes, sympathiques et bouleversantes où s’y mêleront de multiples chavirements qui orienteront la vie et la carrière de notre jeune policière. Nous vivons avec elle. Nous la suivons. Nous la découvrons.
Nous voudrons la connaître davantage et encore !
L’héritage de son père, aromaticien parfumeur trace subtilement les sillons d’une énigme en intervenant subtilement comme un fil conducteur au troisième degré de l’histoire.
Tout était-il en place pour changer le cours de vie de notre jeune policière comme si cela avait été fixé dans une programmation déjà établie. Mais pourquoi, Anick Beauregard ?

 La première page

en cours de rédaction

 Pour aller plus loin

( A venir prochainement )

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de andré charron

Ancien journaliste et scénariste.Féru d’histoire et de psychologie. J’ai cherché en gribouillant mille pages, le personnage féminin chevaleresque et moderne à l’image des femmes d’aujourd’hui,et puis j’ai résumé en 200 pages.

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

7 discussions

  • 20 mai 2015, par Flo

    Roman policier bien écrit, le style est agréable à lire, l’histoire est bien construite et se déroule bien.

  • 2 septembre 2012, par Johanne

    Bon, mais je reste sur ma faim.... Y-a-t-il une suite ????

    • ^ 3 août 2014, par andré Charron

      Je sais que je réponds en retard.
      J écris le scénario pour un film avec une finale qui indique
      ce que contient la statue.

      Un bonjour du Québec, Canada

  • 19 juillet 2014, par elyane ternisien

    Très bon roman policier j’aime bien la façon dont il est écrit j’attends une suite car je reste sur ma faim.

  • 9 septembre 2012, par Jacques

    Désolé ! J’ai apporté des changements au texte, et j’ai oublié de changer le genre. Peu importe, il s’agit ici d’une histoire originale et bien plaisante à lire. Au risque de me répéter, j’espère qu’il y aura une suite..

  • 9 septembre 2012, par Jacques

    Bonne roman. Comme la lectrice précédente, j’espère qu’il y aura une suite.. ;-).

  • 2 mai 2012, par jany Laboucheix

    Fautes de syntaxe, trop de digressions, erreurs de temps. Pour une histoire policière ça manque de rythme.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Policier et suspense

Chloé

Quand je serai grande, je veux me marier avec Alan disait elle. Sa mère alors répondait, tu n’as que dix ans, il te faut attendre encore au moins huit ans, mais demande d’abord à Alan si il est d’accord. Elle me regardait, attendait une réponse affirmative, et (...)

SORROW

Une famille unie, nageant dans le bonheur. Une doctoresse épanouie, comblée par sa passion de venir en aide aux autres. Une barmaid pleine d’énergie et de joie. Leurs vies bien rangées vont être chamboulées par les âmes noires d’un gang maléfique. Des actes (...)

L’oubli des maux

Johan vit retiré dans un coin d’Irlande, loin de tous les regards et surtout de la société, jusqu’à ce jour où il découvre Eléonore abandonnée sur la plage. L’ancien chirurgien qu’il était la sauve sans vraiment le vouloir mais va très vite se rendre compte que rien (...)

COUPABLE..S

En rentrant chez lui, Albert, spontanément porta la main à son noeud de cravate. Comme il n’avait pas de cravate, c’est à son col de chemise qu’il eut besoin de vérifier la mise. Il se sentait pressé d’agir. Il touchait enfin à son but. Rien qu’en y pensant un (...)