Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Littérature > Gaïa

Gaïa

Joon Ticloon (Auteur)

Nombre de pages : 9

 Remercier Joon Ticloon

Les statistiques du livre


20 Lectures
11 Lectures / 31 jours


5 /5 sur 2 votants

435 visites

Evaluer le livre


Thème : Littérature

( Version du 6 avril 2022 )

 La quatrième de couverture

Soit ton propre sauveur, c’est tout de suite qu’il est l’heure !

 La première page

Il était une fois, habitant dans une petite ville de Montagne, une petite fille qui s’appelait Gaïa.
Ses parents l’avaient appelé Gaïa, qui est le nom de la déesse de la Terre, pour porter honneur à la nature et à la vie sous toutes ses formes.
Gaïa était sensible et avais développé très tôt un moyen de communication avec les animaux qui faisait qu’elle passait plus de temps dans la forêt ou à courir la colline qu’à jouer avec les autres enfants.
Les bûcherons aux alentours disaient souvent avoir croisé la petite Gaïa, souriante et chantant seule, dans la forêt, à l’heure de l’école… et tous s’inquiétaient de son avenir.
Ce qu’ils semblaient ignorer, c’est que Gaïa loin d’être seule avaient tout pleins d’amis dans la forêt, et que ce qu’elle chantait n’était rien de moins qu’un hymne à l’amour a toutes ces vies qui croisaient son passage.

Elle chantait :

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Joon Ticloon

Sdf par choix, chanteuse et écrivain par intuition.

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

 Dans le même rayon : Littérature

Une semaine à Marrakech

Mon manuscrit est un récit de voyage, ce manuscrit est le récit de mon voyage à Marrakech.

Les blés semés

Martin se pose des questions sur une parabole de Jésus-Christ et essaie en vain de lui répondre. Il va alors chez Claude pour obtenir réponse à ses questions.

L’oasis blanche

« L’oasis blanche » est un des romans qui compose un roman d’apprentissage plus vaste qui s’intitule : « La pendule à moteur ». Il se déroule alors que Georges a plus de vingt ans, il a fait des études universitaires, travaille dans un entrepôt, a fait comédien (...)

Je languis de toi...

C’est le récit de la plus belle et intense infamie, d’une succulente trahison, d’une douleur extatique, d’un abandon des plus majestueux. C’est le récit du regard de braise qui naguère m’accrocha et grâce auquel un linceul m’emmitoufla (...)