Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Histoire courte > L’harcèlement

L’harcèlement

Lovegrow (Auteur)

Nombre de pages : 4

 Remercier Lovegrow

Les statistiques du livre


5 /5 sur 2 votants

135 lectures

Evaluer le livre


 Lire votre livre en ligne gratuitement

Scène 1 : Le lever
Marie : Debout Antoine il est temps de prendre ton petit déjeuner.
Antoine : Oh mais maman pourquoi me réveilles-tu ?
Marie : C’est la rentrée des classes et je te signale que tu rentres en 6e.
Antoine : J’espère que Brice et Marc serons dans la classe.
Marie : Ça je l’ignore. Et maintenant j’aimerai que tu prennes ton petit déjeuner et ensuite prendre ta douche.
Antoine : D’accord maman chérie.

Antoine se leva du lit et s’en alla dans la cuisine pour prendre son petit déjeuner.
Dès qu’il eu finit, il se précipita pour prendre sa douche.
Après avoir fini, il se rendit dans sa chambre pour s’habiller.

Scène 2 : Direction pour le collège
Antoine : C’est bon maman, je suis prêt pour aller au collège.
Marie : Oh mon fils comme tu es beau.
Antoine : Pourquoi pleures-tu maman ?
Marie : Ah mon fils ça me fait bizarre de te voir déjà en sixième.
Antoine : Bon maman il ne faut pas que je sois trop en retard pour le collège.
Marie : Oui mon chéri. Et n’oublie pas de m’envoyer un SMS dès que tu es arrivé au collège.
Antoine : Promis maman.

Antoine s’en alla au collège très excité de retrouver ses amis Brice et Marc.
En arrivant au collège, il aperçoit enfin ses amis Brice et Marc, mais un troisième garçon est positionné à côté d’eux.
Antoine s’éloigna du chemin et envoie un SMS comme promis à sa mère.

Scène 3 : Le nouvel élève
Brice : Oh Antoine pourquoi n’es-tu pas venu avec nous ?
Antoine : Vous étiez occupé et je ne voulais pas vous déranger.
Lucas : Qui c’est lui ?
Marc : C’est Antoine un ami à nous.
Lucas : Eh Antoine tu écoutes quoi comme musique ?
Antoine : Les années 60 et mon chanteur préféré est Jim Morrison.
Lucas : What ? Mais c’est des trucs de la préhistoire même mes parents n’écoutent pas ça.
Brice : Lucas s’il te plaît !
Lucas : Je n’ai pas envie d’être ami avec un vieux croûton.
Antoine : Je m’en vais puisque vous n’aimez pas ce que j’aime.

Pauvre Antoine sa rencontre avec Lucas a été horrible.
Il est temps pour lui d’aller en cours et chance pour lui ses amis sont également dans sa classe et malheureusement même Lucas.

Scène 4 : Le prof principal
Monsieur Smith : Bonjour les enfants je suis votre professeur de mathématiques Monsieur Smith.
Les élèves : Bonjour Monsieur Smith.
Monsieur Smith : Prenez une feuille de papier et écrivez votre nom et prénom, puis mettez le papier devant votre pupitre.
Antoine : Monsieur Smith ?
Monsieur Smith : Oui jeune garçon ? Comment t’appelles-tu ?
Antoine : Je m’appelle Antoine Monsieur. Mais mon problème c’est que mon nom de famille est celui de ma mère.
Lucas : (en se pointant du doigt Antoine) C’est normal qu’il n’a pas de père, il écoute des musiques de la préhistoire.
Monsieur Smith : (à s’adressant à Lucas) Est-ce que tu aimerai qu’un de tes élèves se moque de toi comme tu l’as fait avec Antoine ?
Lucas : Mais Monsieur il écoute Jim Morrison et personne ne connait.
Monsieur Smith : Et alors ? Il est libre d’écouter ce qu’il veut et puis ce n’est pas mon problème.
Antoine : (en pleurant) Je ne me sens pas bien Monsieur Smith. J’ai besoin d’aller à l’infirmerie.
Monsieur Smith : Oui Antoine. Vas-y ! Mais reviens avec un mot de l’infirmière.
Antoine : D’accord Monsieur Smith.

Pauvre Antoine, dès son premier jour de l’école, il s’est fait humilié par Lucas un nouvel élève. Heureusement qu’il peut compter sur Monsieur Smith.

Scène 5 : L’infirmerie
Antoine : (en tapant à la porte ) Puis-je entré s’il vous plaît ?
Suzie l’infirmière : Oui bien évidemment !
Antoine : (il fond en larmes) Bonjour Madame, je ne me sens pas bien du tout.
Suzie l’infirmière : Que t’arrives-t-il mon petit ?
Antoine : Un camarade de classe s’est moqué de moi.
Suzie l’infirmière : Moquer de toi ? Comment ça ? Explique-moi.
Antoine : Voilà notre professeur principal Monsieur Smith nous a demandé d’écrire notre nom et prénom sur une feuille de papier, je lui ai signalé que je portais le nom de ma mère. Puis il y a ce camarade qui s’est moqué de moi.
Suzie l’infirmière : Est-ce que ton prof a réagi ?
Antoine : Oui mais j’ai peur que ce camarade me harcèle. Surtout que je l’ai rencontré avant d’aller en cours, il était en train de discuter avec mes amis Brice et Marc.
Suzie l’infirmière : Comment s’appelle-t-il ?
Antoine : Lucas Madame.
Suzie l’infirmière : Si j’ai un conseil à te donner. Parles-en au directeur du collège. Car ce Lucas est train de te faire de l’harcèlement.
Antoine : Je suis entièrement d’accord avec vous Madame.
Suzie l’infirmière : Je vais te raccompagner en cours.
Antoine : Oui Madame.

Antoine a su se faire écouter par Suzie l’infirmière qui s’est proposée pour le raccompagner en cours et en discuter avec Monsieur Smith et Lucas.

Scène 6 : La discussion
Suzie l’infirmière : Bonjour je suis l’infirmière, je vous ramène cet élève.
Monsieur Smith : Oui. Vas t’asseoir Antoine !
Suzie l’infirmière : Cet élève m’a parlé de ses problèmes avec un camarade.
Monsieur Smith : En effet ! Antoine a eu un malentendu avec un autre élève.
Suzie l’infirmière : Il m’a donné le nom de cet élève.
Monsieur Smith : (en regardant Lucas) Approche s’il te plaît !
Lucas : (tout tremblant) Oui Monsieur.
Suzie l’infirmière : Donc c’est toi qui prend plaisir à harceler ton camarade.
Lucas : C’était une blague Madame. Rien de méchant.
Suzie l’infirmière : Une blague ? Tu ne te rends pas compte que ton camarade a souffert ?
Lucas : Je ne l’ai pas fait exprès.
Monsieur Smith : Arrête s’il te plaît !
Lucas : Mais Monsieur ! Il écoute des musiques de vieux.
Suzie l’infirmière : Où est le problème ? Il est libre de faire ce qu’il veut.
Lucas : Mais connaissez-vous un certain Jim Morrison ?
Suzie l’infirmière : Ce n’est pas le problème si on connaît ou pas. Il faut savoir respecter les goûts des autres.
Monsieur Smith : Puisque vous avez eu un comportement odieux. Je vais immédiatement aller voir le directeur pour qu’il convoque tes parents.
Lucas : Non Monsieur je vous en prie !
Suzie l’infirmière : Bon je retourne à mon poste.
Monsieur Smith : D’accord Madame.

Les choses vont mal pour Lucas, il est temps d’aller au bureau du directeur pour prévenir les parents de Lucas et ainsi la mère de Lucas.

Scène 7 : Au bureau du directeur
Monsieur Smith : (en sonnant à la porte) Pouvons-nous entrer Monsieur le directeur ?
Le directeur : Oui entrez !
Monsieur Smith : Bonjour Monsieur le directeur. Je viens avec deux élèves.
Le directeur : Et pour quelle raison ?
Antoine : Je me fais harceler par Lucas.
Lucas : C’est une blague. En plus le prof veut convoquer mes parents.
Le directeur : (en s’adressant à Lucas) Taisez-vous ! Votre comportement est inadmissible !
Lucas : Tu n’as rien à me dire !
Le directeur : Est-ce que je vous ai donné l’autorisation de me tutoyer ?
Lucas : Non Monsieur le directeur.
Monsieur Smith : Il faut appeler les parents de Lucas et la même d’Antoine.
Le directeur : Oui je m’exécute.
Antoine : Ma mère va être convoqué aussi ?
Monsieur Smith : Oui il faut qu’elle soit prévenue que tu t’es fait harcelé.
Antoine : Merci Monsieur.

Le directeur s’apprête à appeler les parents de Lucas et ainsi la mère d’Antoine.

Scène 8 : La convocation
Le directeur : (en accueillant les parents de Lucas et la mère d’Antoine) Entrez dans mon bureau.
Marie : Qu’est-il arrivé à mon fils ?
Le directeur : Je vais vous expliquer.
Les parents de Lucas : J’espère que notre fils n’a pas fait de bêtises.
Le directeur : Je vous explique la situation. Lucas s’est pris à plaisir de se moquer de son camarade d’Antoine.
La mère de Lucas : (en regardant son fils) Tu n’as vraiment pas honte ?
Lucas : Maman je voulais plaisanter.
La mère de Lucas : (en donnant une gifle) Tais toi ! (en s’adressant au directeur) J’espère que vous aller lui donner une bonne punition.
Le directeur : La punition que je propose est une semaine d’exclusion et également une lettre d’excuse pour Antoine.
Marie : Monsieur le directeur. Mon fils a toujours été fragile, son père est décédé quand il n’avait que 3 ans et en mémoire de son père il écoute les Doors.
Lucas : (en baissant la tête) J’ai vraiment honte. Je ne savais pas que c’était en souvenir de son père décédé.
Le directeur : C’est pour cela qu’il faut bien apprendre à connaître ton camarade avant de le critiquer.
Antoine : C’est de ma faute aussi.
Lucas : Non c’est moi qui doit te faire des excuses.
Le père de Lucas : Au moins la punition le fera réfléchir.
Marie : Par contre vu que ce jeune a enfin compris. Je propose uniquement juste une lettre d’excuse.
Lucas : Madame je mérite ma punition. Ce n’est pas bien ce que j’ai fait.
Le directeur : Bon j’enlève la semaine d’exclusion mais j’exige tout de même une lettre d’excuse.
Lucas : Oui Monsieur le directeur. Puis je vais apprendre à écouter les Doors.
Antoine : Si tu veux, je peux te prêter un CD.
Lucas : Merci Antoine.
Le directeur : Je suis content que cette histoire s’est arrangé.
Les parents de Lucas : Au revoir Monsieur le directeur.
Marie : Au revoir Monsieur le directeur et encore merci.

Lucas a tenu sa promesse il a écrit une lettre d’excuse à Antoine et en retour Antoine lui a donné un cd des Doors.
Maintenant Lucas et Antoine sont amis et traînent toujours ensemble avec Marc et Brice.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Lovegrow

 Ambassadeur Edition999

Je m’appelle Rose j’ai 27 ans. Je suis Suisse.

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

La fugue

Léon un adolescent de 15 ans est très turbulent.

2021

Le mystère de la fillette disparue

Julia une femme de 30 ans est sur le point de mener sur une enquête mystère sur un château où elle a visité 20 ans plus tôt.

2021

La différente

Justine et Camille sont les meilleures amies du monde. Mais voilà que Justine prend plaisir à critiquer Camille lors de la rentrée des classes.

2021

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Histoire courte

Seule face à l’harcèlement scolaire

Pour moi l’enfer du Nord ce n’est pas une course cycliste (Paris-Roubaix). Mais neuf mois de coups de brimades de vols de menaces de mort menaces sur mes parents trente cinq ans plus tard quand je passe devant mon ancien collège ou lors d’un suicide ou d’une (...)

De l’Ukraine à la France

Tu t’appelais Joseph Félix tu es né en France en 1888 c’est ce que je croyais jusqu’au jour ou j’ai appris qu’en réalité tu es né à Lviv empire Autrichien tu étais le fils de Cham et Serafina Félix, sois disant que ton papa est mort avant ta naissance et ta maman (...)

L’Ukraine

Mon coeur balance, Entre la France, Mon pays de ma naissance, Mon coeur, balance aussi pour l’Ukraine Pays de mes ancêtres Je pense à toi l’Ukraine,