Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Fantastique > Le code secret des jours de la semaine : Mercredi

Le code secret des jours de la semaine : Mercredi

Luc Bigé (Auteur)

Nombre de pages : 29

 Remercier Luc Bigé

Les statistiques du livre


627 Lectures
8 Lectures / 31 jours


5 /5 sur 3 votants

996 visites

Evaluer le livre


Thème : Fantastique

( Version du 17 juin 2014 )

 La quatrième de couverture

Mercure/Hermès apparaît au milieu de la semaine, il correspond au mercredi. C’est qu’il fait du lien entre tous les mondes. Messager de Zeus, il métaphorise le rôle ambigu de l’intelligence dans le développement intérieur. Sans lui aucune représentation de soi ni de conscience discursive ne serait possible. Et pourtant le mental a deux défauts : il représente le réel sans y participer, c’est la société du spectacle ; et il construit une réalité qui est parfois déconnectée des grandes valeurs de la conscience (et des mythes). Alors il roule pour lui, c’est la spéculation et le storytelling. Mercure est donc ce « dieu » qui rend libre grâce au recul que permet tout questionnement, mais il peut aussi jouer et mentir en élaborant des réalités artificielles. Telle est son ambivalence. Un jour l’observateur qui-ne-dort-jamais (Argos) devra se libérer de sa surveillance pour accepter de se laisser porter aveuglément par le pneuma, par le souffle de l’Esprit. C’est Hermès qui va fermer ses yeux pour toujours et libérer sa belle prisonnière, Io métamorphosée en une génisse blanche, le symbole de l’Eveil spirituel. Pour des raisons de cohérence les pages d’introduction et de conclusion sont les même sur chacun des sept opuscules. Cet ouvrage est en promotion afin de mieux faire connaitre nos travaux autour du "Réenchantement du Monde" sur http://reenchanterlemonde.com

L’interview de Luc Bigé

 La première page

en cours de rédaction

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Luc Bigé

Comment j’en suis arrivé la ? J’ai passé quelques années à pister l’inhibiteur d’enzyme dans des laboratoires de recherches (INRA puis L’université de San-Francisco) avant de m’interroger sur le « pourquoi » plutôt que de continuer à scruter le « comment ». Aujourd’hui, 40 ans plus tard, quelques pistes se...

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Fantastique

L’enfer sous la peau

Je ferme les yeux sitôt que ma femme éteint la lumière mais la ruse ne prend pas, mon cerveau ne tombe pas, ne tombe plus dans le piège délicieux de ce que l’on nomme le sommeil. Aussi, quand il sonne trois heures (la troisième de la nuit, ne vous méprenez (...)

Cauchemar

Chloé marchait dans la rue. C’était un soir d’été, il faisait chaud, et il était aux alentours de dix heures. C’était une fille de seize ans, aux cheveux noirs et aux yeux bleus. Elle avançait lentement, tenant quelque chose dans sa main droite : un énorme couteau. (...)

Transcendance

Une terreur glaciale s’empare de lui. Il se retourne. Personne.

Chômeuse

La séduisante Laura est née à Avignon en 1980, soit quelques années après la disparition de ces fameuses vaches grasses, qu’elle n’a donc jamais connues, ni même croisées !