Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Histoire courte > Ma bougie pleurait

Ma bougie pleurait

Aboubakr TABAALLAT (Auteur)

Nombre de pages : 1

 Remercier Aboubakr TABAALLAT

Les statistiques du livre


4.2 /5 sur 5 votants

232 lectures

Evaluer le livre


 Lire votre livre en ligne gratuitement

Il était une fois, à mon village TIDGHSST, pendant une soirée d’hiver froide, le vent soufflait fortement, j’assis près d’une bougie pour lire mon livre, je me rappelle bien quelques mots du chapitre que je lisais cette soirée-là : « Fouroulou avez onze ans lorsque son père tomba gravement malade … » soudain, je constatai la cire de ma bougie tomba sur mon livre et je lui avais dit :
 « pourquoi pleures-tu ? »
 « je pleure car je m’inquiète de l’avenir du village », réponda-t-elle

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Aboubakr TABAALLAT

je suis un auteur conteur

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

La chèvre du puits

Mon article parle d’une histoire que j’ai vécu personnellement et je la formule comme une conte pour enfant.

2018

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Histoire courte

Mes anges gardiens

Quand j’étais encore jeune et que ça n’allait pas à cause de mes problèmes de santé et aussi la méchanceté gratuite dont j’ai toujours été victime je priais pour que mes deux arrières-grands-pères qui sont morts pour la France en 1915 ainsi que tous ceux qui sont (...)

Ils ont gagné le Tour de France avant de mourir pour la France.

Tu t’appelais François Faber tu as gagné le tour de France en 1909 mais un jour en allant à notre dame de lorette dans le Pas-de-Calais j’ai appris ta véritable histoire car en lisant un livre de cyclisme j’avais vu ton nom dans les vainqueurs du Tour de France (...)

La culotte

Toujours à repousser, jusqu’au jour où il n’y eut plus de culottes.

Pour Fabio Casartelli

Tu t’appelais Fabio Casartelli, Tu as été champion Olympique, Tu t’appelais Fabio Casartelli, Tu aimais tant le tour de France, Mais tu es mort en course, Je sais que le Tour de France, Ne t’as jamais (...)