Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Littérature > Ma chère ennemie

Ma chère ennemie

Rym Merely (Auteur)

Nombre de pages : 18

 Remercier Rym Merely

Les statistiques du livre


1044 Lectures
10 Lectures / 31 jours


4.4 /5 sur 5 votants

1955 visites

Evaluer le livre


Thème : Littérature

( Version du 30 mars 2018 )

 La quatrième de couverture

Midi sonna sur la vieille horloge du salon, au fond de l’étroit couloir qui menait à l’appartement des Fonssiers, personne ne l’entendit ,dans le restaurant c’était déjà la cohue, la porte d’entrée s’ouvrait et se refermait à chaque instant faisant à chaque fois cliqueter les petites barres d’aluminium qui y étaient accrochées, une jeune femme allait et venait entre les tables, c’était la fille des Fonssiers, la charmante Jeannette, élancée, souple, débordante de vitalité, tout son corps respirant la jeunesse et l’insouciance, on la demandait partout en même temps et elle arrivait avec sang-froid à faire parvenir toutes les commandes des clients avec une justesse admirable, sa mère qui s’occupait de la cuisine et son père qui était à la caisse n’avaient pas à se plaindre, grâce à Jeannette ils n’avaient recruté qu’un seul employé : Pierre ,un jeune garçon de 19 ans qui s’occupait des corvées et de la vaisselle...

 La première page

 Et voilà mon père ! Un pot-au-feu comme on en fait plus ailleurs, bon appétit.
 Merci mon enfant.
Le curé regardait Jeannette s’éloigner avec réprobation .Depuis son veuvage, la jeune femme menait une vie peu orthodoxe, il l’avait surpris plus d’une fois entraînant un client au fond du couloir et s’enfermer avec lui pendant une heure ou deux dans sa chambre, il en voulait tout particulièrement à ses parents, tout à fait conscients de ses pratiques et laissant faire les choses sans jamais réprimander leur fille. Mais ici le pot-au-feu était bon et lui aussi fermait les yeux sur les péchés de la serveuse pour venir le déguster.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Rym Merely

"Jeune algérienne agée de 20 ans, je suis étudiante en commerce en dépit d’une grande passion pour la langue française. J’avais maintes fois entrepris la rédaction de nouvelles mais sans pouvoir jamais les achever. "Ma chère ennemie", que j’ai commencé à écrire après avoir entendu parlé par ma soeur d’un...

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

3 discussions

  • 5 août 2006

    Texte excelent. Un conseil, donner à lire avant toute publication. Bon courage.

  • 27 février 2006, par Jean-Michel

    Bravo à cet auteur qui nous a fait réfléchir sur les raisons à publier une histoire non fantastique.
    La raison majeure c’est que l’on a aimé cette histoire. C’est une belle rencontre avec une époque passée, mais également présente chez nos parents. De l’amour, une construction et un style qui nous a fait chaud au coeur.

    Bravo !!!

    Continuez...

    • ^ 9 avril 2006, par Rym

      Je constate quotidiennement des lectures supplémentaires de la nouvelle que j’ai publiée, mais malheureusement peu de critiques suivent... Je suis une débutante dans le domaine de l’écriture et je serai ravie de recevoir des commentaires pour améliorer mon style et identifier mes lacunes.
      Merci d’avance

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Littérature

Le petit prince de la providence

Une petite œuvre impressionniste pas prétentieuse je crois ! Autobiographique parfois !

Tchoulaï et le petit Louvier.

Depuis le lever du soleil, Tchoulaï se hâtait, suivi par son fidèle chien, POLO, à la traîne certes, mais de si peu. Á peine quelques petits mètres ! Habituellement, l’animal lambinait, au loin, en solo, omnubilé par la recherche hasardeuse d’odeurs inédites. Ce (...)

De l’amour à l’oublie

Un amour possible ou impossible ? Une histoire qui nous fait perdre la tête a ne plus savoir comment se terminera cette relation ?

Le sourire

« Le sourire » Chronique : Un conte ordinaire, si près de la réalité cachée. A l’image de l’hydre aux multiples têtes. Des ancêtres, des parents sont ici présentés avec un un zeste d’humour (d’amour). Ou est la réalité ? Derrière cette distance apparente, il nous (...)