Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Poésie > Ne te retourne pas

Ne te retourne pas

Chloé Zoé Pluchard (Auteur)

Nombre de pages : 34

 Remercier Chloé Zoé Pluchard

Les statistiques du livre


44 Lectures

5 /5 sur 3 votants

136 visites

Evaluer le livre


Ajouter votre avis pour le livre : Ne te retourne pas

Thème : Poésie

( Version du 1er septembre 2021 )

 La quatrième de couverture

Ce recueil révèle l’un de mes talent pour le thriller . Je me renouvelle chaque fois . Bienvenue dans mon nouvel environnement

 La première page

Je te poignarderai,
Dans l’obscure clarté de mes pensées psychologiques,
Je pourrais faire en sorte de te coincer entre deux portes tranchantes, Que je pousserai peu à peu sur ton corps,
Je voudrais que tu implores mon pardon
Toutes ces fois où j’ai étais traitée comme de la sous-merde par tes soins ! Ton côté poussiéreux,
Ton côté haineux,
Me donne la nausée,
Je ne vais faire que ce que j’aurais dû faire il y a longtemps, Poignarder ton petit cœur de Pierre !

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Chloé Zoé Pluchard

 Ambassadeur Edition999

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

2 discussions

  • 28 septembre, par Al. O’WOLF

    Noir, très noir !!!

  • 28 septembre, par Al. O’WOLF

    J’ai aimé livre votre livre. En dehors de quelques erreurs de frappe, on entre dans votre univers sombre !

Un message, un commentaire ?

 Dans le même rayon : Poésie

Nostalgie

Un ensemble d’émotions, de sentiments, de perception, de vison, de vécu...

Les Vertiges du cœur

La douleur est un moteur. Ce recueil se veut être l’extériorisation des sentiments les plus négatifs éprouvés par l’auteur. Pour ceux qui entreprendront de le lire., ce sera une pure descente dans les abîmes du (...)

Ne te retourne pas

Ce recueil révèle l’un de mes talent pour le thriller . Je me renouvelle chaque fois . Bienvenue dans mon nouvel environnement

Les poèmes oubliés

Des poésies ou ce qui en reste. Des feuilles mortes jonchent le sol. Chacune d’elles était un poème sur la branche encore verte mais l’automne est arrivé pour en dénuder l’arbre et les disperser au gré du (...)