Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire
Faire un don
à Edition999
Vous êtes auteur ?
PUBLIER GRATUITEMENT son livre

Accueil > Saga > Evangélique AYA - Chapitre 26

Evangélique AYA - Chapitre 26

Gilbert Grevisse (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 3

Publication le 10 mars 2020

Les statistiques du livre


142 Lectures
4 Lectures / 31 jours


3 /5 sur 2 votants


145 visites

Evaluer le livre


Thème : Saga

 La quatrième de couverture

Bonjour Yves, je te trouve très mystérieux aujourd’hui !

Bonjour Prêtresse, mystérieux c’est peu dire ! Je suis encore dans ton sillage imaginaire, heureusement que tu me tiens par la main, c’est bouleversant je vois cet arbre et la mousse, ils sont bien là, avec nous et de ce que tu en dis, ce serait l’oeuvre sur des millions d’années entre l’un et l’autre ! Vu de cette façon, oui je plane.

 La version Audiolivre

Livre audio à écouter/télécharger gratuitement - Lu par un lecteur numérique
Evangélique AYA - Chapitre 26

 La première page

Oui Yves, c’est le parcours du règne végétal que nous avons pris en marche dès le moment propice, il fallait que l’abondance végétale soit prête pour la subsistance du monde animé qui allait suivre dans la création !
Mais le monde « Animé » à l’image du végétal débute timidement, comme la mousse, comme une petite graine qui germe avant de devenir un arbre... il en est de même pour la création, mettre en forme un projet ambitieux commence par le semis !

Biographie de Gilbert Grevisse

 Ambassadeur Edition999

Originaire des Ardennes ; Je vis au pays Basque ! J’ai 82 ans ; Suite à un AVC, en thérapie par l’écriture J’ai pris la plume et y ai pris goût ; De nature A rendre services, j’aimais partager mes qualités Sportives ; (Moniteur d’EPS) Désormais cela fait place A la « nostalgie » ce besoin de partager je...

 Lire son interview

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Tome 2 : Les enfants du verseau seraient déjà là !

Puisque un Sage aurait dit « Reposes toi sous un tilleul son haleine fortifie ta paix intérieure !

2015

Evangélique AYA - Chapitre 33

Bonjour Yves, je te trouve sérieux et penseur... cela a l’air sérieux ! Bonjour Prêtresse, oui je pensais à ce que tu me dis, sur la vie, l’âme, l’esprit, le corps, la loi des contraires, le monde parallèle, (...)

2020

Peux-tu me dire Papy - Episode 7

Papy, le président vient de dire que l’on est en guerre, c’est impressionnant, toi Papy tu connais bien ça... qu’en dis-tu ?

2020

Evangélique AYA - Chapitre 32

– Bonjour Yves, je te vois effondré que se passe-t-il ? Bonjour Prêtresse, eh bien je suis abasourdi ! Tu m’as parlé de nos anciens qui croyaient que la terre était plate et voilà qu’à la "télé" on nous montre en conférence un groupe de personnes faisant une thèse (...)

2020

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

1 discussion

  • 12 mars 2020, par DERAS

    Aujourd’hui, c’est la découverte du site pour juger de l’intérêt des livres gratuits !

 Dans le même rayon : Saga

Chapitre 19 - Métamorphose

Je m’appelle Déborat Meunier. Je me trouvais dans le cimetière de Créteil, les hommes des pompes funèbres s’activaient auprès du cercueil de mon mari le docteur David Meunier.

Evangélique AYA - Chapitre 5

La prêtresse sur son banc voit venir Yves, vers elle : Bonjour Yves ! Tu me sembles très absorbé, est-ce grave ? Bonjour Prêtresse, grave, non ! Je pense à ce que tu réponds à mes questions, j’aime, mais je me demande toujours alors que nous sommes des êtres (...)

Aya en convalescence... Chapitre 40

Cela paraît être ainsi, d’après les diverses études et recherches archéologiques, en particulier l’étude sur les fossiles découvrant des vestiges d’empreintes de corps organiques conservés dans le sol. Vu à ma façon pour moi, mis en cet ordre je le conçois d’une (...)

Chapitre 7 - Docteur Vanessa Robin

J’occupais un studio à l’hôpital, au huitième étage, gratuit, ma qualification de médecin et chirurgien m’avait été un privilège. Le seul bémol, était, pour les urgences, dans le cas de débordement, on faisait appel à moi. Une fois ou deux, par semaine, quelques soit (...)