Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Saga > Evangélique AYA - Chapitre 9

Evangélique AYA - Chapitre 9

Gilbert Grevisse (Auteur)

Nombre de pages : 3

 Remercier Gilbert Grevisse

Les statistiques du livre


111 Lectures
9 Lectures / 31 jours


4.98 /5 sur 1 votants

105 visites

Evaluer le livre


Thème : Saga

( Version du 25 juin 2019 )

 La quatrième de couverture

— Bonjour Yves ! De quoi va-t-on parler aujourd’hui as-tu des soucis ?
— Bonjour Prêtresse, des soucis, non ! J’ai aimé ta façon de faire des poèmes... comme pour la fleur et l’amitié, j’ai voulu essayer mais les idées ne viennent pas, c’est dur !

 La première page

Je te comprends Yves, c’est bien de vouloir essayer, mais si cela ne te vient pas instinctivement, c’est qu’il est nécessaire de t’entraîner et de te servir de modèle
Tu l’as déjà compris pour la fleur et l’amitié... alors voilà, voulant faire mon poème sur l’amitié, (l’amitié est un sentiment que l’on ressent, mais pratiquement indéfinissable à exprimer en détail) l’astuce est de le confondre à une représentation d’usage et bien agréable... c’est ainsi qu’il m’est venu l’idée de confondre l’amitié (très appréciée) à une fleur (agréable à la vue et au toucher)... "Le toucher est un geste du cœur" confondu au sentiment qui est lui aussi " la sensibilité du cœur" l’information de cette fusion perçue par l’esprit... engendre un effet heureux dans l’expression du "Moi", classé de suite en mémoire de (bons et agréables souvenirs) ! Est-ce que tu saisis bien le procédé, Yves !

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Gilbert Grevisse

 Ambassadeur Edition999

Originaire des Ardennes ; Je vis au pays Basque ! J’ai 82 ans ; Suite à un AVC, en thérapie par l’écriture J’ai pris la plume et y ai pris goût ; De nature A rendre services, j’aimais partager mes qualités Sportives ; (Moniteur d’EPS) Désormais cela fait place A la « nostalgie » ce besoin de partager je...

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Tome 2 : Les enfants du verseau seraient déjà là !

Puisque un Sage aurait dit « Reposes toi sous un tilleul son haleine fortifie ta paix intérieure !

2015

Evangélique AYA - Chapitre 33

Bonjour Yves, je te trouve sérieux et penseur... cela a l’air sérieux ! Bonjour Prêtresse, oui je pensais à ce que tu me dis, sur la vie, l’âme, l’esprit, le corps, la loi des contraires, le monde parallèle, (...)

2020

Peux-tu me dire Papy - Episode 7

Papy, le président vient de dire que l’on est en guerre, c’est impressionnant, toi Papy tu connais bien ça... qu’en dis-tu ?

2020

Evangélique AYA - Chapitre 32

– Bonjour Yves, je te vois effondré que se passe-t-il ? Bonjour Prêtresse, eh bien je suis abasourdi ! Tu m’as parlé de nos anciens qui croyaient que la terre était plate et voilà qu’à la "télé" on nous montre en conférence un groupe de personnes faisant une thèse (...)

2020

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Saga

Chapitre 13 - Linda

Je m’appelle Linda, je vis avec un copain, lequel ; je savais je ne finirais pas mes jours avec. Il fait des petits boulots, mais je n’ai jamais vraiment sut lesquelles.

Chemins d’aventures - Tome 3 - SENTEURS DE MANGUE

Menant tranquillement ses affaires internationales depuis sa propriété du sud de Yvelines, Alexandre Tavernier n’imaginait pas qu’autant de personnages divers s’intéressent à ses activités. Une jeune et intelligente vietnamienne, le fils de son ancien notaire, un (...)

Aya en convalescence... Chapitre 29

Yves et Aya sont sur le banc sous le tilleul. Ils s’amusent de voir de jeunes lapereaux sautiller Autour de leur mère très préoccupée à brouter l’herbe du parc,

Aya en convalescence... Chapitre 2

La Prêtresse Aya sur son banc sous le Tilleul retrouve la sérénité de « sa paix intérieure » Qui lui avait tant manqué ! Car sa dernière mission ne lui accordait pas de répit, ni la possibilité de se d’étendre, son engagement naturel sans limites, dans des foyers (...)