Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Histoire courte > La culotte

La culotte

Jade Fernandez (Auteur)

Nombre de pages :

 Remercier Jade Fernandez

Les statistiques du livre


3.67 /5 sur 3 votants

354 lectures

Evaluer le livre


 Lire votre livre en ligne gratuitement

Nouvelle journée. Ou pas. Putain quelle heure il est ? Hum 12 :10, et si je me recouchais, rien que
quelques minutes… Toujours à repousser. Merde, bon un petit café et on avise. Toutes les tasses dans
l’évier. Super. Toujours à repousser. Bon un verre d’eau fera l’affaire.
Qu’est-ce qui passe à la télé ? Ouais non laisse tomber, je serai mieux au lit. Ting !
« RDV 13 :00 Fyorie ». Putain quelle heure il est ?! 12h26. Bon pas le temps, je peux pas y aller
comme ca, je vais décaler, est-ce que je peux le faire direct sur l’appli ? Ah oui ! Alors, le 18… non, le 19 non plus, ah non pas lundi je déteste le lundi. Bon je verrai plus tard. Toujours à repousser.
Merde.
Et hop à la douche. Frotte bien ta tête ma fille faut qu’ça brille. Il fait tout noir. Putain j’ai plus de
culottes. Toujours à repousser. Tant pis, on va se la jouer free aujourd’hui ! C’est ce soir l’anniv ou
demain ? J’me sens un peu patraque. Ce soir. Merde. J’ai pas de culottes. Et si je mettais le petit haut
blanc avec un gros jean… ou ma petite jupe… Ça fera l’affaire. Bon travail ma fille.
Putain, quelle heure il est ? 18 :37. Ça va j’ai le temps. 18h40. 18h49. 18h50.18h51. Toujours à repousser. Bon ok j’me bouge.

Nouvelle journée. Ou pas. Putain quelle heure il est ? 6h07. Merde. C’est qui lui ? On verra ça plus tard. Toujours à repousser. 8h56. J’ai trop soif. Il a pas bougé lui. Je vais faire un petit repérage des lieux. Merde. Où est-ce que je suis ? Bon j’me tire, je réfléchirai plus tard. Toujours à repousser.
Une douche. Bien chaude. Hmm ça fait du bien quand même. J’me demande pourquoi. Frotte bien ma fille, faut qu’ça brille. Il fait tout noir. Frotte bien. Frotte. Frotte. FROTTE. Merde. C’était qui putain.
Toujours pas de culottes. Toujours à repousser. Je sais.
∆∆∆
 Bonjour, j’ai rendez vous avec Mme Fyorie à 16h.
Je me demande combien de personnes ont lu ces merdes. Peut-être qu’ils font tous semblant.
Comment tu peux lire ça au premier degré.
Ah c’est à moi.
M’en suis plutôt bien sortie ! Je pense pas qu’elle m’ai prise pour une folle, enfin j’espère. Elle m’a
quand même dit de revenir, je dois pas être un exemple de sérénité… Qu’est-ce qu’elle m’a dit
Déjà ? Ah oui, ça.

Nouvelle journée. Ou pas. Putain quelle heure il est ? 9h03. C’était quoi ce rêve ? Ou ce souvenir. Ferme-la.
Un verre d’eau. Toujours à repousser.
Frotte bien ma fille, faut que ça brille. Il fait tout noir.
Pourquoi j’avais pas de culotte. Toujours à repousser. Je sais.
Putain de culotte.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Jade Fernandez

Bonjour, je m’appelle Jade, j’ai 22 ans et j’étudie les mathématiques et l’informatique. Il m’arrive d’écrire des micros histoires, comme des petites bulles de vie.

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Histoire courte

Mes anges gardiens

Quand j’étais encore jeune et que ça n’allait pas à cause de mes problèmes de santé et aussi la méchanceté gratuite dont j’ai toujours été victime je priais pour que mes deux arrières-grands-pères qui sont morts pour la France en 1915 ainsi que tous ceux qui sont (...)

Ils ont gagné le Tour de France avant de mourir pour la France.

Tu t’appelais François Faber tu as gagné le tour de France en 1909 mais un jour en allant à notre dame de lorette dans le Pas-de-Calais j’ai appris ta véritable histoire car en lisant un livre de cyclisme j’avais vu ton nom dans les vainqueurs du Tour de France (...)

La culotte

Toujours à repousser, jusqu’au jour où il n’y eut plus de culottes.

Pour Fabio Casartelli

Tu t’appelais Fabio Casartelli, Tu as été champion Olympique, Tu t’appelais Fabio Casartelli, Tu aimais tant le tour de France, Mais tu es mort en course, Je sais que le Tour de France, Ne t’as jamais (...)