La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Histoire courte > La survivante

La survivante

Catherine Descamps (Auteur)

Les statistiques du livre


3 /5 sur 2 votants

123 lectures

Evaluer le livre


 Lire votre livre en ligne gratuitement

Chapitre 1
l’harcèlement scolaire.
De septembre 1986 à juin 1987 je fus battue dans mon collège je me souviens encore si c’était hier que cela se passait et ça restera gravée dans ma mémoire pour toujours je me vois encore à terre en recevant des coups de pieds de mes harceleurs et harceleuses ceux de ma classe et d’autres classes sous les yeux des surveillants et des surveillantes qui ne faisaient rien pour moi. Je protégeais ma tête comme je le pouvais pour rester en vie même si je voulais me suicider mes parents n’ont jamais été au courant car je faisais semblant que tout aller bien mais ils ne m’ont jamais crus car j’avais perdu mon sourire mais je ne leur ai jamais dit qu’ils étaient menacés de mort si je leur parlais où il me battait encore plus fort ou ils ou elles criaient dans mes oreilles ou on me poussait au suicide en disant :"va crever dans ton coin comme ça on sera débarrassé de toi" ou va dire à tes parents de te tuer ou te refaire gogole ou vilain petit canard boiteux car je souffre d’une dystonie l.dopa sensible généralisée et du syndrome Parkinsonien inconnue à cette époque là. Car je croyais que c’était dû à ma naissance alors que tout était faux j’ignorais qu’en ce temps là que j’avais du sang étranger. Même si j’ai toujours connu l’harcèlement verbal ou que la directrice et institutrice de mon école me donnait le classement en premier car j’étais la dernière de classe en me traitant de menteuse de fainéante ou que j’étais une honte pour la France et je me faisais moquer par la classe alors je tombais malade pour ne pas aller en classe sans que mes parents comprennent vraiment pourquoi car j’en ai parlé longtemps après de ce traumatisme. Je n’ai jamais pu vivre à cause de mon harcèlement scolaire mais j’ai survécu alors que d’autre se suicide encore aujourd’hui.

Chapitre 2
Mon lycée du bonheur.
Même si parfois c’était encore dur de parler de mon passé puis j’ai toujours vécu dans le présent car ma vie étant toujours difficile puis tout le monde me disait d’oublier puis je devais vivre le présent puis je continue encore aujourd’hui pour moi le passé c’est le passé avec mes bons et mauvais souvenir et le futur ne m’intéresse pas car je préfère vivre le jour le jour avec mes joies et mes peines . En septembre 1987 j’entrai au lycée André Malraux malgré ma peur que tout recommence à cause de ma différence je me suis encore fait moquer de moi mais c’était tolérable car on me battait plus puis le proviseur du lycée est venu dans ma classe j’ai dû sortir dans le couloir. Puis les élèves ont dû me faire une lettre d’excuse même si je gardais mon surnom de gogole mais je suis habituée avec puis d’un autre côté j’en savais plus que les autres puis c’était le temps de mes premiers poèmes et mes premières histoire que j’écrivais aussi une façon pour moi d’écrire ce que je ressentais à cette époque là. Car pour moi la vie n’était pas gaie surtout la nuit car mes cauchemars revenaient la nuit c’était comme la chanson de Claude François j’y pense et j’oublie surtout quand j’étais seule la nuit avec mes angoisses et mes peurs que je ne pouvais pas exprimer en ce temps là puis je ne voulais plus voir les psy car ils ne faisaient rien pour moi. Puis en ce temps j’avais deux personnes qui vivaient en moi celle du jour et celle de la nuit. Celle du jour était heureuse une vrai battant qui voulait toujours apprendre et faire rire tous le monde mais l’autre moi était triste en colère vivait dans l’angoisse qui se sentais agressée battue et rejetée j’étais la fille de trop. Pourtant j’ai eu mon BEPC et mon BEP sanitaire et sociale et que deux ans après que je fus interdit de travailler à cause de ma santé j’ai pu aussi réaliser mes rêves en voyageant j’ai visité avec ma famille la Tunisie la Guadeloupe, le Maroc Ibiza Corfou, Majorque, Les iles Canaries, la Turquie, la Bulgarie trois fois la Crète et l’Andalousie. Même l’amour pour mes trois mes neveux pour mon chien Indy mon chat Ouragan et mon petit Tom. Mais j’ai toujours souffert de mon harcèlement scolaire et c’est devenu de pire en pire pour moi.

Chapitre 3
Impossible d’oublier.
Même si les années sont passés un jour ma mère me demanda si je n’étais autiste car personne pouvaient me toucher car j’avais peur quand on me touchait par l’arrière mais c’est difficile quand mes neveux jouaient au loup avec moi ils devaient me toucher devant sinon je paniquais devant eux. Puis chaque fois un harcèlement scolaire se déroulait ou qu’il avait un suicide je me mettais dans tous mes états et je repartais immédiatement dans mon passé pour moi nous étions en 1986 ou 1987 et j’étais encore dans mon collège et j’étais dans un état dépressif que j’étais seule à combattre il m’a fallut du temps pour pouvoir en discuter librement mais quizz biz m’a expulsée car j’étais un danger pour les jeunes.

⚠️ Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Catherine Descamps

Bonjour j’adore écrire des histoires et des poèmes

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Une fille de trop

Depuis que je suis née et malgré que j’ai survécu je me suis toujours sentie de trop que ce soit dans ma famille, à l’école dans mes activités puisque tout le monde me rejetée je me suis crée mon monde à moi c’est encore là que je me réfugie encore aujourd’hui

2023

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Histoire courte