Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Fantastique > Minuit moins le Quart

Minuit moins le Quart

Serph Voxoyd (Auteur)

Nombre de pages : 4

 Remercier Serph Voxoyd

Les statistiques du livre


267 Lectures
0 Lectures / 31 jours



502 visites

Evaluer le livre


Thème : Fantastique

( Version du 16 décembre 2013 )

 La quatrième de couverture

Minuit moins le Quart

Que s’est-il passé avant ma disparition de minuit ?

 La première page

Je suis face à mon écran, un casque gros comme deux brouettes propulse dans mes oreilles une belle et agréable musique, mélancolique avec parfois des accords inquiétants. La voix féminine qui chante est douce et les textes sont très poétiques. L’instrumentation est diversifiée, souvent feutrée, j’adore vraiment ce type de création, très intimiste.
Nom de dieu, voici que mon écran se met à couler. Comme un oeil qui pleure, il n’arrive plus à contenir ses méchantes larmes. Ça commence par les coins, puis c’est tout le bord inférieur qui s’y met.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Serph Voxoyd

Un mot, ou deux peuvent en dire long, ou peu. Titre de votre manuscrit : Minuit moins le Quart

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Un message, un commentaire ?

 Dans le même rayon : Fantastique

Tome 1 : Les enfants du verseau seraient déjà là !

La scène se passe dans le parc du Prieuré. La Prêtresse se repose sous son arbre habituel, (Grande jeune femme drapée de blanc, ses grands cheveux tenus au front par un serre-tête bleu azur). La prêtresse est plongée dans ses habituelles méditations, lorsqu’un (...)

Les eaux sanglantes (2)

Les eaux sanglantes (2) fait suite au premier tome. Après avoir eu connaissance d’une grave nouvelle, Marc Porel et sa petite amie reviennent à Loch Wood pour poursuivre l’enquête sur la "bête" qui semble avoir frappé de (...)

Ligués face au Mal : Première partie

Au tout début du XVIIe siècle en Anjou, sous le règne du roi Henri IV, le village de Candé et sa région sont les victimes d’attaques répétées de loups affamés.

Le pacifique pour du papier

C’est l’hiver, ici c’est toujours l’hiver... Misérable, lent et dangereux, comme tous les hivers. Des nuages, gris ou noirs qui s’affolent la haut juste avant la nuit et les angoisses qu‘elle fait renaître. Un ciel noir qui s’écrase sur la ville comme pour (...)