Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire
Faire un don à Edition999
Vous êtes auteur ? PUBLIER GRATUITEMENT votre livre

Accueil > Littérature > Mon journal de confinement (suite) 5ème PARTIE

Mon journal de confinement (suite) 5ème PARTIE

L. FAYER (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 16

Publication le 14 mai 2020

Les statistiques du livre


154 Lectures
0 Lectures / 31 jours


4.85 /5 sur 27 votants


245 visites

Evaluer le livre


Thème : Littérature

 ISBN : 978-2-9560273-9-3  

 La quatrième de couverture

Petit rappel : La première fois que je suis sortie avec un masque c’était le 09 janvier. Mon ex généraliste peut le confirmer, ainsi que le Dr. F et son remplaçant.
N.B. Le 25/02/20 quand je suis venue pour faire effectuer ma prise de sang (première fois après ma supposée contamination durant notre séjour à Paris, (voir le début de la partie pré-cédant de mon journal) je leur ai proposé de tester mes anticorps.
P.S. Dans la partie « Vers l’infini » je parle de la fin des temps où mes ancêtres me préviennent que « le temps va s’arrêter »….

Ce virus est un bon teste sur l’humanité et ses croyances... Un crash-test !! »

 La première page

Le 09 04 2020
De retour en France : nous sommes partis en escapade en Espagne pour quelques jours et avons été contraint d’y res-ter plus que prévu à cause du confinement. Mais les dates de nos RDV médicaux nous ont forcées à revenir en France.
Première chose choquante – aucun contrôle à la fron-tière ! Il est vrai que notre heure de passage correspondait à celle du déjeuner. Est-ce que c’est la guerre ? Si oui, je sup-pose, elle ne doit pas s’arrêter pour une pose « pipi » ! Surtout que de l’autre coté (Espagnol) « le front » était bien gardé !
Deuxième chose choquante – en arrivant chez nous, on a l’impression de revenir au le bon vieux temps « d’avant-guerre ». Une relaxe générale ! Personne ne porte de masques [ ] et on voit beaucoup de promeneurs avec et sans chiens ! J’ai posé des questions par curiosité pour savoir s’ils étaient contrôlés par les forces de l’ordre. Tout le monde a répondu « NON » mais apparemment ils ont tous leurs attestations de déplacement ou cas ou…. Beaucoup disent qu’il n’y a pas de cas de COVID 19 ici …. Alors pas besoin de m’inquiéter ? Très cu-rieux !...

  

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de L. FAYER

Professeur de russe en libéral ; docteur en science du langage

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Le journal presque intime N°7. La connerie humaine n’a pas de nationalité (Petites études ethnographiques)

C’est la suite je mon journal que j’ai commencé il y a 4 ans. L’idée de cette partie est née depuis un petit moment (depuis 2018). J’ai pris le temps d’étudier le problème. J’ai décidé de ne pas préciser le nom de la ville, car les événements qui suivent pourraient se (...)

2022

Ukraine, vue du dessus de la mêlée

Ayant un accès à l’information plus large que celui notre TV nous propose (je maitrise le russe et l’ukrainien), je me suis aperçu que celle que nous avons est très souvent engagée et parfois mensongère. Je trouve inadmissible que les Français n’aient qu’une (...)

2022

L’histoire inconnue de la Russie à travers ses manifestations populaires

Ce livre qui est, en premier lieu, une étude ethnographique des manifestations populaires russes, révèle qu’elles font partie de la culture indo-européenne. Après avoir noté de multiples parallèles entre les traditions populaires russes, celles des peuples (...)

2021

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Littérature

MAIN BASSE SUR TINGHIR

Dans la province de Tinghir, à majorité berbère, dans le Sud-Est marocain, le roman raconte les infiltrations d’origine extérieure.

Au-delà des Crimes

Ceci est le deuxième roman de Prosper Talom après Singuliers destins publié en 2011 chez l’Harmattan. Il s’inscrit dans le sillage de l’humanisme qui constitue l’ossature du premier roman. Si vous avez aimé Singuliers destins, vous allez adorer Au-delà des (...)

La violence de l’espoir

La résignation, souvent assimilée au fatalisme, peut engendrer une détermination à lutter contre l’adversité, pour des lendemains meilleurs.