Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Révoltes

Thierry HAGUET (Auteur)

Nombre de pages : 179

 Remercier Thierry HAGUET

Les statistiques du livre


720 Lectures
20 Lectures / 31 jours


5 /5 sur 19 votants

6026 visites

Evaluer le livre


Thème : Policier et suspense

 ISBN : 9782957467419  

( Version du 19 janvier 2021 )

 La quatrième de couverture

L’histoire se déroule en un pays nommé Djaboufa, lieu fictif grand comme la Bretagne de mon enfance. Il se situe au confluent stratégique du trafic portuaire nord -sud. La plupart reconnaitront ce pays imaginaire né de ma rencontre avec son jumeau bien réel.
Toute fiction est le fruit d’une interprétation de la réalité, de sa réalité. Souvenons-nous cependant que, même dans cet irréel que certains penseront peut-être exagérément noir, la réalité dépasse parfois la fiction… Et pour cause, lorsque la vérité est inacceptable, il est moins honteux de se cacher derrière une copie édulcorée.

 La première page

Barthélémy (dit Bart) revient à Djaboufa, pays au confluent de l’Afrique et de la péninsule arabique. Les conditions économiques et politiques du pays se sont sévèrement dégradées depuis son premier séjour. Le concernant, la situation est d’autant plus compliquée qu’il est de retour pour de mauvaises raisons. Un an auparavant, il achevait une mission de deux ans au service d’une petite structure locale du pays nommée « Chaam ». Il revient aujourd’hui comme numéro deux de l’Unicef djaboufare. Paris l’a mandaté pour redresser la structure qui part à vau-l’eau.
Mais à Djaboufa, ailleurs il s’en fout, Bart ne porte pas l’Unicef comme le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) dans son cœur, paradoxalement les deux seuls organismes onusiens encore présents dans le pays.
Très vite, Bart se fait rattraper parallèlement et par les fantômes de son passé, et par ses anciens amis qui mettent en lui beaucoup trop d’espoirs. Il ne sait pas comment procéder, coincé entre un État corrompu, une structure onusienne locale très conciliante avec le pouvoir en place et une hiérarchie parisienne aux aguets. Cette dernière l’a d’ailleurs prévenu. Sa marge de manœuvre est réduite mais des résultats sont attendus rapidement. Le manque de temps joue contre lui mais l’incite à tenter d’emblée son va-tout. Avec l’aide de ses anciens amis, de Harry, baroudeur employé comme gardien à l’Unicef djaboufa, il échafaude un plan… Le but est de prendre de vitesse, et le pouvoir djaboufar, et sa hiérarchie car, au fur et à mesure que Bart abaissera ses cartes, les risques pour lui et ses acolytes iront grandissants…

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Thierry HAGUET

 Ambassadeur Edition999

J’ai 53 ans, suis marié, ai 3 enfants et travaille dans l’administration. J’ai toujours écrit. Avant cet ouvrage , j’ai édité deux livres à compte d’auteur (en mars 1992 et avril 2010). De septembre 2010 à août 2012, nous avons vécu en famille deux ans en Afrique dans le cadre d’un Volontariat de Solidarité...

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Le masque ou la plume

Il s’agit un roman polyphonique à suspense. L’idée est née en repensant au film « le cercle rouge » de Melville, film qui débute par une citation empruntée à Bouddha : « Quand des hommes, même s’ils l’ignorent, doivent se retrouver un jour. Tout peut arriver à chacun (...)

2022

5 discussions

  • 15 février 2021, par Michel .M

    Très bon livre ,captivant, bien ecrit et facile à lire, une fois démarre on a du mal a le lâcher.

  • 20 janvier 2021, par Marie-Armelle

    Un roman de fiction. Une fiction qui parle avec des accents de Vérité.
    Je me suis attachée à suivre les traces de Bart et découvrir (ou confirmer) l’univers dans lequel il évolue.
    Plume agréable à lire.

  • 21 janvier 2021, par Bourgogne

    Livre émouvant. On ressent à la lecture une implication forte de son auteur à l’instar du personnage central.
    A travers ce livre très impliqué, on découvre un peuple avec une grande sensibilité.
    Le jeu institutionnel des associations , des structures humanitaires et les liens avec les pouvoirs en place sont bien décrits et laisse un goût amer qui resonne avec celui du héro. L’histoire est prétexte à mon sens à la découverte de ces rouages que l’on imagine l’auteur du livre a approché de prés.

  • 2 janvier 2021, par Marie

    Un roman passionnant et à la charge émotionnelle très forte ! A lire absolument !

  • 30 décembre 2020, par Maël

    Révoltes nous plonge dans l’univers sombre et plus vrai que nature d’un petit pays d’Afrique de l’Est, dans le sillage d’un personnage débordant d’énergie, débordé par la vie et révolté par les injustices qu’il vient combattre au coeur.

    Une lecture recommandable à bien des points de vue, pour l’authenticité du décors qui donne à voir une facette de la mondialisation, pour l’humanité qui prend le pas sur l’humanitaire, pour le dépaysement, pour le futur et pour la mémoire.

    Félicitation à son auteur.

    Bonne lecture

    Maël

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Policier et suspense

Qui a tué Oustade ?

C’est ce que j’ai fait en tentant le diable avec ce Polar à ma façon. J’ai essayé de brosser sur un papier vierge l’histoire d’un professeur consciencieux, dévoué, intègre, honnête et bosseur.

L’appel des rails

Dans la tête d’un flic hors-sujet que l’on appelle "Le charognard" et celle d’un homme au cerveau embrouillé. Une nouvelle policière à ne pas lire dans le métro.

Le phare

Je me dirige lentement vers le phare. Il y a quelques années, il fonctionnait encore afin d’avertir les bateaux marchands de notre présence. Mais la fin de la première guerre mondiale a mis un terme au commerce, du moins dans cette partie de l’île. extrait (...)

Des pruneaux pour des prunes

C’était la deuxième fois, que je voyais Nath... sans son sourire. Cette brunette, c’est un bonheur ; la plupart du temps, une nuée de regards gravitent autour de son jeans. C’est vrai qu’elle attire Nath. Environ trente-cinq ans, les cheveux noirs, courts, (...)