Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Fantastique > Catch The Cat

Catch The Cat

Quentin VIEILLARD (Auteur)

Nombre de pages : 51

 Remercier Quentin VIEILLARD

Les statistiques du livre


532 Lectures
2 Lectures / 31 jours


4.5 /5 sur 2 votants

487 visites

Evaluer le livre


Thème : Fantastique

( Version du 9 mars 2014 )

 La quatrième de couverture

Yaël, dix ans, et Al, son protecteur, rencontrent sur leur route John, un vieil homme qu’ils décident de prendre avec eux tout au long de leur pèlerinage vers une terre illusoire. Leur unique but est de marcher toujours plus loin jusqu’à atteindre un havre de paix qu’ils n’espèrent plus. Tous trois s’arrêtent alors dans une ville fantôme, leur nouvelle étape, et c’est là que commencent les ennuis.

 La première page

Yaël, dix ans, et Al, son protecteur, rencontrent sur leur route John, un vieil homme qu’ils décident de prendre avec eux tout au long de leur pèlerinage vers une terre illusoire. Leur unique but est de marcher toujours plus loin jusqu’à atteindre un havre de paix qu’ils n’espèrent plus. Tous trois s’arrêtent alors dans une ville fantôme, leur nouvelle étape, et c’est là que commencent les ennuis.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Quentin VIEILLARD

Étudiant en droit, j’ai toujours aimé écrire ; c’est une façon de tout contrôler, et de se détendre même, quelque soit ce qu’on écrit.

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

1 discussion

  • 28 décembre 2020, par Stéphanie PEREZ

    J’ai adoré, quelle imagination ! Bravo. Cela donnait envie d un roman pour en avoir plus. Merci.

Un message, un commentaire ?

 Dans le même rayon : Fantastique

Un réveil surprenant

Un petit conte sur la nouvelle année. Ouh, la la !… Qu’est ce que je me trimbale comme migraine, moi…

Un cheval en manteau

"Un cheval en manteau" est cette réponse peu courtoise qu’un Russe formule à la question "qui es-tu ?". Cet assemblage de quatre mots recèle une vulgarité sans bornes au points que les gens de bonne société s’interdiront toujours de l’employer. Une vulgarité (...)

RACINES

La vie reprend difficilement ses droits sur notre planète. Peut-être même ma race va-t-elle s’éteindre. Après le passage de l’Homme, seule une petite dizaine d’entre nous a survécu au massacre et nous pleurons nos morts dont les restes aux grotesques formes (...)

Lac

Il finit par la retrouver, non qu’elle ait répondu à ses appels mais parce qu’une silhouette diffuse se détachait par endroit de la brume. Il l’avait reconnu, plus par instinct que par mémoire. Elle portait une chemise blanche, sûrement celle qu’elle met pour la (...)