Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Fantastique > Entretien

Entretien

Wilfried Hermann (Auteur)

Nombre de pages : Nombre de pages :

 Remercier Wilfried Hermann

Les statistiques du livre


797 Lectures
2 Lectures / 31 jours


3 /5 sur 2 votants

829 visites

Evaluer le livre


Thème : Fantastique

( Version du 26 juin 2006 )

 La quatrième de couverture

Pour un candidat, un entretien d’embauche est une opération de séduction. Imaginez : vous êtes au mieux de votre forme, souriant, positif, le meilleur candidat de votre futur employeur. Vous êtes parfaitement à l’aise et maîtrisez votre sujet. Rien ni personne ne vous désarçonne. Vous êtes un battant. Vous-vous tenez bien droit et marchez d’un pas sûr et déterminé. Le monde est à vous. Vous êtes séduisant.

Ces conseils, Jack les connaît par cœur. Pourtant, aujourd’hui, il se sent incapable de séduire qui que ce soit. Il est noué, mal à l’aise. C’est son premier entretien d’embauche. Durant son trajet depuis la gare routière, ses chaussures neuves lui ont écorché les talons et la cravate prêtée par son père est un parfait nœud coulant pour une pendaison. Jack éprouve des nausées car le morceau de brioche et le café au lait lui restent sur l’estomac. Avec angoisse, il sent que cette matinée va être longue. Il a rendez-vous à 9 heures. En consultant sa montre, il se rend compte qu’il lui reste 45 minutes à attendre. C’est pourquoi il se trouve dans un café, assis sur une banquette, dans une salle enfumée...

 La première page

Prix : GRATUIT

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Wilfried Hermann

Wilfried Hermann est un auteur qui a décidé de publier sur Edition999 un ou plusieurs ebooks gratuits. Les Livres "Docteur Mambala" et "Entretien" sont pour l’instant les seuls ebooks gratuits publiés sur le site Edition999.info. La littérature partagée est son objectif. Wilfried Hermann fait...

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Docteur Mambala

Si vous lisez les annonces des journaux gratuits, vous avez sûrement déjà vu son nom. C’est parfois une affichette rose ou jaune, mal imprimée, collée sur un poteau électrique ou sur la vitre d’une cabine téléphonique. C’est aussi un prospectus échoué dans votre (...)

2007

3 discussions

  • 2 février 2007, par Laurent Coos

    Une très bonne histoire où le décor et l’atmosphère sont très bien décrits.
    De plus, on se met dans la peau du personnage principal.
    Bravo !

    • ^ 9 avril 2007

      Merci pour ton commentaire. Du coup, je vais aller lire ta prose. C’est la moindre des choses. A bientôt.

  • 16 juillet 2006, par Pierre Collignon

    Je repond favorablement à ton invitation, je t’ai encoyer un mail et atend avec impatience la reponse.
    J’en ai profité pour lire ta nouvelle pou voir dans quoi je m’embarquais en acceptant et je trouve celle ci tres bien, tu poses le decor avec crédibilité et je me suis reconnu dans pas mal de détail, les mains moitent pour ne citer que celui là. Donc voila je te met 4 étoiles sans hésitation

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Fantastique

Noir

Le noir. Pas un bruit. Impossible de savoir si ses yeux sont ouverts ou fermés, pour cela il lui faudrait les toucher, mais il ne le peut pas. « Je suis où, là ? Est-ce que je dors ? » Pas moyen de rassembler ses idées. « Ben... Ouais, je m’appelle Benjamin (...)

Les eaux sanglantes

Plusieurs cadavres atrocement mutilés sont retrouvés aux abords d’un lac d’Ecose, un journaliste Français et sa compagne enquêtent

Le sol

« -Oh, s’il te plaît, juste encore un peu ! – Ça fait trois fois que tu me demande ça, répondit Lyssyar avec humeur. Je t’ai déjà accordé deux semaines de plus que la normale. – Mais je ne...

L’homme au vieil accent russe.

Je suis là, dans cette pièce à attendre que la voix me parle à nouveau. Pourquoi suis-je ici d’abord ? Dans une pièce où le blanc est la seule couleur. Et ce miroir en face de moi ? Quand je me regarde dedans, je vois un homme qui ne peut même pas bouger les (...)