Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Autobiographie - Témoignage - Autofiction > Les battages : une histoire de famille

Les battages : une histoire de famille

Roger GAU (Auteur)

Nombre de pages : 16

 Remercier Roger GAU

Les statistiques du livre


290 Lectures
17 Lectures / 31 jours


5 /5 sur 7 votants

490 visites

Evaluer le livre


Thème : Autobiographie - Témoignage - Autofiction

 ISBN : 979-10-94768-04-4  

( Version du 29 mars 2018 )

 La quatrième de couverture

Le battage est une opération consistant à séparer de l’épi les graines des céréales. Les techniques employées ont évolué au cours du temps. Depuis le fléau, puis la locomobile à vapeur entraînant la batteuse et enfin la moissonneuse-batteuse une quarantaine d’années se sont écoulées. Dans ma famille, mon grand-père maternel et mon père ont été entrepreneurs de battage et l’ont utilisé au fil du temps toutes les techniques disponibles. Avec, je l’avoue, un brin de nostalgie, il était important pour moi de vous faire partager ces années de labeur.

 La première page

Mes deux grands-pères étaient paysans et ils pratiquèrent le battage au fléau qui se faisait sur une surface plate, « l’aire de battage », telle que représentée par la photo de couverture. Le fléau se composait d’une batte (la partie frappante), d’un manche (l’émantin) et de l’écoupe, c’est-à-dire l’accouplement ou Ken de cuir unissant les deux parties de bois.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Roger GAU

 Ambassadeur Edition999

J’ai une formation d’ingénieur de l’École Centrale de Paris. Passionné par l’Histoire avec un H majuscule, je suis passé à l’écriture à ma retraite. J’ai publié deux livres papiers, le premier avec un éditeur (750 exemplaires), le deuxième en compte d’auteur (350 exemplaires). Après cela, j’ai publié...

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Les vicomtes de Béarn ; de Centulle Ier de Béarn à Gaston IV de Béarn

La situation du Béarn évolue très peu entre 840 date de l’apparition des premiers vicomtes de Béarn et le début du XIe siècle. Centulle Ier de Béarn est le premier souverain officiel de la vicomté de Béarn.

2021

La Maison de Lévis Mirepoix

La maison de Lévis Mirepoix est une famille subsistante de la noblesse française. La première personne célèbre de cette famille est Philippe de Lévis, seigneur de Lévis-Saint-Nom. Il exerce au nom du roi d’importantes fonctions judiciaires et (...)

2021

Jean classe 1915 ; Lettres volées à l’oubli

Ce livre, basé sur des documents authentiques retrace la vie d’un jeune toulousain mort à 20 ans durant la Grande Guerre sur le front d’Artois. Difficile pour moi d’en dire plus, mais pour vous éclairer voici les commentaires de Lucien Remplon, écrivain, sur la (...)

2014

Raymond IV de Saint-Gilles de Toulouse

À la mort de son père Pons, en 1060, son frère aîné Guillaume hérite de la majorité des biens paternels et Raymond doit se contenter du comté de Saint-Gilles.

2021

2 discussions

  • 10 avril 2018, par Gaulhet

    Passionnant ; ça me rappelle ma jeunesse à Labruguière, dans le Tarn, à 30km de Lautrec, le pays natal de Roger Gau.

    • ^ 10 avril 2018, par Roger GAU

      Merci pour ce commentaire.

      J’ai écrit ce récit dans le but de susciter ce genre de réaction, mais aussi pour que les plus jeunes découvrent ce qu’étaient les battages dans l’ancien temps.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Autobiographie - Témoignage - Autofiction

France iles Marquises en solitaire à la voile

Le récit de mon voyage en solitaire sur un voilier de 6 mètres sans moteur depuis la France jusque les iles Marquises où je restais 20 ans

DU TEMPS PERDU

Je raconte mon confinement

Le déséquilibre du monde

Le déséquilibre du monde, c’est notre propre instabilité devant ce que nous ne comprenons pas dans cette existence où nous sommes plongés sans l’avoir voulu.Quelle chance diront certains.Au lieu de n’être rien, nous sommes quelque chose, nous vivons, une très (...)

Timidité Souffrance de mon enfance

Je garde encore en mémoire les effets de la timidité dans ma vie d’écolier. Je désire de tout mon cœur exprimer le mal-être et la souffrance qu’elle m’a provoqués et que je gardais en moi.