Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Fantastique > Malrouve

Malrouve

Ludovic Careau (Auteur)

Nombre de pages : 220

 Remercier Ludovic Careau

Les statistiques du livre


736 Lectures
1 Lectures / 31 jours



1084 visites

Evaluer le livre


Thème : Fantastique

( Version du 29 janvier 2015 )

 La quatrième de couverture

Louis Chaudet, un homme d’une bonne trentaine d’années, revient dans le centre aéré de son enfance. Le corps d’un enfant vient d’y être découvert, assassiné par un dangereux maniaque rôdant toujours dans les environs. Ce dernier a laissé derrière lui un étrange message. Peint sur l’un des murs de l’ancienne ferme, située au cœur même du vaste domaine, il évoque un mystérieux "Maître des Orvets". Seuls Louis et son ami d’enfance, un dénommé Jean-René, connaissent la signification de cette obscure appellation. Un détail macabre qui va les replonger dans les eaux troubles d’un passé quelque peu occulté...

L’interview de Ludovic Careau

 La première page

en cours de rédaction

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Ludovic Careau

Né en 1970 à Angers (Maine-et-Loire). Ludovic Careau s’inspire de toute une littérature fantastique qui le précède. Un genre quelque peu méprisé en France mais apprécié dans les pays anglo-saxons. Il aime par dessus tout la littérature fantastique du XIXe siècle et du début du XXe siècle avec des noms...

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

La maison des Feux Follets : suite et fin

Marc Merray, fonctionnaire sans histoire, était loin d’imaginer que son emménagement dans leur nouveau domicile, situé au cœur d’un quartier paisible d’Angers, au numéro 26 de la rue des Feux Follets, les affecterait à ce point, sa compagne Élise, leur fille (...)

2021

La maison des Feux Follets : première partie

Marc Merray, fonctionnaire sans histoire, était loin d’imaginer que son emménagement dans leur nouveau domicile, situé au cœur d’un quartier paisible d’Angers, au numéro 26 de la rue des Feux Follets, puisse à ce point les affecter, sa compagne Élise, leur fille (...)

2021

La colère d’Esus : première partie

En l’an 1605, proche du village de Candé, une énorme faille terrestre s’est entrouverte, libérant ainsi des forces du mal vieilles de plusieurs milliers d’années. Des créatures maléfiques, commandées par un ancien dieu sanguinaire répondant au nom d’Esus, essaiment (...)

2020

Tuliballe : épilogue

Au collège, Gédéon Creil fait la connaissance de Geoffroy Barillé, un adolescent fragile et timoré de treize ans. Tous deux partagent le même engouement pour les univers fantastiques et deviennent inséparables.

2016

5 discussions

  • 28 février 2018, par Jean-Claude Gautreau

    Histoire très bien écrite et passionnante.... mais pitié !!! les fautes d’orthographe et de sens !! exemple : encré au lieu de ancré, etc. Cela donne l’impression d’un texte dicté avec l’utilisation d’une reconnaissance vocale qui ne maitrise pas les subtilités de notre langue. Une relecture attentive avant la publication ne serait pas inutile. Dommage, sinon cela vaudrait 5 étoiles.

    • ^ 1er mars 2018, par Ludovic Careau

      Je sais pertinemment que cette oeuvre ne manque pas de défauts. C’est une première oeuvre, de jeunesse comme je l’ai déjà précisé, écrite trop hâtivement, il y a plus de dix ans et les relectures n’ont pas été nombreuses, hélas ! Je sais que le style est par moment maladroit, que des fautes d’orthographes y apparaissent. Promis, je tâcherai à l’avenir de m’atteler à la correction de certains passages.

    • ^ 1er mars 2018, par Ludovic Careau

      Alors oui, j’ai repéré cette énorme faute et l’ai corrigée de suite ainsi que d’autres petites coquilles. Étourderie de ma part mais bon, vous ne seriez pas du genre a chipoter quelque peu, vous ?
      En attendant de lire vos propres écrits, recevez, monsieur Gautreau, mes salutations distinguées.

      Ludovic CAREAU

  • 7 mars 2016, par Stéphanie PEREZ

    Merci à l’auteur de m’avoir transportée dans un monde imaginaire extraordinaire. Quelle imagination et quelles aventures. je suis ravie de pouvoir commencer la suite.

    • ^ 7 mars 2016, par Ludovic Careau

      Votre commentaire m’a énormément surpris et touché. "Malrouve" est une première oeuvre, un roman de jeunesse, comme on dit. Je suis ravi qu’il vous ait plu. Encore merci.

      L’auteur

Un message, un commentaire ?

 Dans le même rayon : Fantastique

Fatalité

Au bout de la piste, le Boeing 747 s’apprêtait à décoller. Debout derrière le grillage qui délimitait le pourtour de l’aéroport, il frotta ses mains gelées l’une contre l’autre afin de les réchauffer. En ce début de matinée, le temps était plutôt gris et triste. La (...)

L’homme au sept couleurs

Ce matin-là, après un réveil tardif, je jetai un coup d’œil par la fenêtre de la cuisine, tout en préparant mon café. Le temps était maussade et de fines gouttelettes de pluie projetées par des rafales de vent s’accrochaient désespérément aux (...)

Tome 5 : Les enfants du verseau seraient déjà là !

La Prêtresse Aya rejoint les enfants bien installés dans l’herbe du parc ; Ah ! Ce parc se dit elle c’est une œuvre des plus parfaite… ce parc a une âme qui festoie copieusement a chaque saison de l’année et qui fait de nous des heureux invités ! Bonjour les (...)

Au delà de la peur

C’est un roman d’horreur de 283 pages dont le titre est "Au delà de la peur". Il raconte l’histoire de Ludovic Hidlle, 28 ans, qui vit à Stamford, dans le Connecticut.