Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Littérature > Recueil des nouvelles du Burundi

Recueil des nouvelles du Burundi

Tonton Boss (Auteur)

Nombre de pages : 15

 Remercier Tonton Boss

Les statistiques du livre


185 Lectures
13 Lectures / 31 jours


5 /5 sur 4 votants

227 visites

Evaluer le livre


Thème : Littérature

( Version du 12 octobre 2019 )

 La quatrième de couverture

Ce petit livret est un recueil de quatre nouvelles courtes, écrits par un burundais. Les catégories sont variées : humour, drame, érotisme, intrigue, ...

 La première page

Je la regardais à la dérobée, et mon regard croisait le sien. Ses yeux revolvers me brûlaient la pupille. Nous n’entendions ni le ronronnement du moteur de la voiture du curé qui nous avait pris en lift, ni les plaisanteries de ce dernier. Il devait d’ailleurs se douter qu’il se passait quelque chose derrière lui, sur la banquette arrière. Il jetait un coup d’œil dans le rétroviseur et ce dernier nous renvoyait un regard scrutateur et méfiant. Nous feignions alors de causer simplement, amicalement, ... Et lorsqu’il abandonnait son observation, non dupe cependant de notre air de sainte Nitouche, nous revenions à nos doux yeux en pouffant de rire.
Ainsi, quand le saint curé nous déposa à l’arrêt bus, on était comme des amoureux de longue date. Tout avait été fixé, silencieusement, mais éloquemment. Amour, rendez-vous, nuit chaude, avenir...Ainsi, nous devrions prendre le bus ensemble, nous arrêter tout près de chez nous, prendre un verre et rentrer ensemble. Il est vrai que j’habitais encore avec ma maman, mais celle-ci était habituée à me voir emmener des visiteurs des deux sexes. Elle ne serait donc pas choqué. Et d’ailleurs, j’étais séminariste et la sainte femme n’aurait en aucune façon soupçonné de ma part “de vilaines choses”...

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Tonton Boss

Licencié en Théologie Sacrée, j’ai été prêtre catholique depuis 2012 avant d’y renoncer volontairement en 2016. Je suis auteur de plusieurs pièces de théâtre en Kirundi(langue de mon pays) et d’une pièce en français, "La rose funeste". Je suis maintenant âgé de 40 ans, marié et père de deux...

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Baise ou biaise ?

Un jeune séminariste tombe sous les charmes d’une jeune fille qui, elle, n’avait rien d’une nonne. Début d’une aventure qui bat à la fois le record de la chaleur et de la brièveté...

2020

Vyago ou le calvaire d’un innocent

L’histoire se passe en 1993, au Burundi. Le président démocratiquement élu, Melchior Ndadaye, vient d’être assassiné par des éléments de l’armée. La population hutus(ethnie du président assassiné) se venge sur les tutsis( ethnie des militaires putschistes), faisant (...)

2019

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Littérature

Polo ne collabore pas

Quelle journée ce lundi 31 mai 2004. Elle s’annonçait on ne peut plus prometteuse. La météo de Saint-Girons pronostiquait du beau temps pour le matin, l’après-midi aussi. Magnifique ! Mon épouse s’était pitulé une rencontre avec Evelyne. La savoir s’éloigner, un (...)

Quatre accidents d’avion Airbus A300 et A310

De 1989 jusqu’à ma retraite en 1997, mon activité principale, comme ingénieur en chef Aérospatiale des avions Airbus A300 et A310, consistait au suivi des incidents en exploitation et la définition des modifications qui en (...)

Sur les chemins d’Aloïs

Alzheimer ! Un nom qu’on entend de plus en plus. Mais comment faire face lorsqu’un proche est atteint de ce terrible fléau ? Alzheimer. Qu’est ce que c’est ? Quelle attitude adopter avec les malades ? À quoi s’attendre ? Simone Brugman, spécialiste de la maladie (...)

Le combat du Bandzi T.3

Ces récits qui sont de notre terroir et qui ont pour base notre passé et aussi notre vécu quotidien sont, pour la plupart, d’une rigoureuse exactitude historique. Ce sont des tranches de vie où des hommes et des femmes se côtoient, s’apprécient, mais savent (...)