Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire
 Faire un don
à Edition999
Vous êtes auteur ?
PUBLIER GRATUITEMENT son livre

La déchirure de la fosse

Mohamed-Karim ASSOUANE (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 25

Publication le 31 août 2020

Les statistiques du livre


182 Lectures
5 Lectures / 31 jours


4.98 /5 sur 1 votants


309 visites

Evaluer le livre


Thème : Autobiographie - Témoignage - Autofiction

 La quatrième de couverture

Soyez indulgent avec ma toute première fiction et ne soyez pas sur des chevaux boiteux, notamment ceux des « podiums » de la critique littéraire. Je me fou des règles de la narratologie spatialo-marsienne d’écrivains de Télés et des plateaux virtuels. J’écris pour la mimésis de me libérer de beaucoup de strates socio-archaïques. La guerre, je suis toujours en guerre. Contre qui ? Contre ceux et celles qui lisent à travers le téléobjectif de la condamnation et des mots assassins.

 La première page

Il y avait un homme nommé (Firmus) et qui vit dans la ville du Cap de Garde, situé dans l’État numidien de l’Azona. Il travaille comme architecte dans une petite entreprise. Il est parti en voyage dans les forêts au nord de l’État avec son mulet- jeep Cherokee avec son chien (Emir), le berceau de son père, qui l’aime tellement pour être son fils aîné et d’ être responsable, en prenant soin de ses deux petits frères et de sa mère.
Le but du voyage n’était pas de chasser, mais de se détendre et de récupérer et de profiter de la beauté de la nature alors qu’il se promenait dans son mulet-jeep et à côté de lui Emir, est tombé en panne et la fumée a traversé son capot. Il s’arrêta sur le côté et courut vers le chien, ouvrit le capot et la fumée se gonfla. Il s’est rapidement précipité à l’arrière du mulet- jeep, a pris quelques bouteilles d’eau et l’a versée sur le radiateur de la mulet-jeep. Alors qu’il était occupé à faire tomber le mulet- jeep, Emir a commencé à aboyer. Firmus a dit :
 Qu’est-ce que Sezer t’a frappé ? Calmez-vous, le chien n’a pas cessé d’aboyer, mais a couru vers la brousse. Firmus l’appela :
 Emir, reviens ici ...

Biographie de Mohamed-Karim ASSOUANE

Mohamed-Karim Assouane est enseignant de littérature française moderne et contemporaine et membre de l’Equipe de recherche sur les manuscrits de Mohamed Dib du CNEPRU (Alger). Il est auteur de plus de : • Recueil de poèmes : Poème pour une passion, Silex éditions, Paris, 1985.• Paul Robert : Mémoire,...

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

POETES KABYLES OUBLIES

Victimes de la contrefaçon politique et idéologique des années d’indépendance politique, ils ne seront cités dans aucune anthologie littéraire algérienne.

2022

L’ALGERIEN DE JACQUES DORIOT

Les Algériens et la lutte antifasciste sont une facette bien glorieuse de cette même page historique. Celle des chefs collaborateurs du mouvement raciste et génocidaire est totalement occultée dans notre pays. Bien mieux, on a tenté de falsifier leurs parcours (...)

2022

UN PÉTAINISTE EN ALGERIE

Un illustre académicien des années 1920 et 1940 ? Un écrivain français aux allures paternalistes et paysagistes du verbe romanesque. Un académicien aux valeurs chrétiennes et sociales qui a visité l’Algérie en 1930 et 1934. Il est question de l’auteur de La Maison (...)

2022

PCA-PAGS. La dérive

Le PCA-PAGS et aujourd’hui, son continuateur le PADS, n’arrivent plus à ce proposés comme une alternative révolutionnaire de classe dans une Algérie en pleine crise politique, sociale, économique et culturelle.

2021

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Autobiographie - Témoignage - Autofiction

Titounette

Hommage à ma chatte chérie disparue et tant aimée.

Ma vie avec ma maladie invisible

J’ai écrit mon livre discopathie dégénérative pour expliquer ce qu’est cette maladie et les traitements et mon expérience. Dans ce livre je vais vous expliquer ma vie avec cette maladie !

CAHIER N°11 du JOURNAL D’URANE

En avant dit le temps ! En arrière, disent les natifs du Cancer. Vieillir c’est galère, grandir c’est l’enfer, c’est l’éternel enfant qui sommeille en moi qui le prétend, mais la vie me pousse en avant. Halte ! Pouce ! J’ai le temps … Je demande encore un peu de (...)