Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Fantastique > Le fantôme de Marody

Le fantôme de Marody

Ralf (Auteur)

Nombre de pages : 6

 Remercier Ralf

Les statistiques du livre


748 Lectures
5 Lectures / 31 jours


4.25 /5 sur 4 votants

1344 visites

Evaluer le livre


Thème : Fantastique

( Version du 6 mai 2013 )

 La quatrième de couverture

Un étudiant en archéologie à la recherche d’un château moyenâgeux disparu

 La première page

Arrivé par le train, en fin de matinée à Vaison-La-Romaine, je descendis l’avenue de la gare à l’ombre d’une allée de platanes, jusqu’à la place de Montfort. Confortablement installé dans ma chambre de l’hôtel des Négociants je repensais à ce vieux monsieur, rencontré trois mois plus……
Etudiant en archéologie, je faisais une étude sur quelques bas-reliefs présentés au musée Lapidaire d’Avignon. Consciencieux, mon carnet de dessin correctement tenu, je griffonnais, avec une certaine aisance quelques statues dévêtues, calquais des éclats d’architrave sur des colonnes romaines, quand mon œil expert se porta sur un reste de fronton, joliment mouluré, à l’intérieur duquel je distinguais quelques sculptures. Je m’approchais, et crus déceler, à sa base une inscription en lettres gothiques ou romaines. Peut être Ma RODY

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Ralf

Génération 68. Fan des Beatles et de Brassens. Ralf est un auteur qui a décidé de publier sur Edition999 un ou plusieurs ebooks gratuits. Les livres "Le fantôme de Marody""Les BB Mignons" "La pomme et le Bourdon" "Au cimetière le diable veille" "Invitation au voyage" "Un amour flou" pour l’instant...

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Charlie au paradis

Mort sous peu - D’une rafale dans le dos - Je faisais la queue - Devant les portes de Saint-pierre - Au milieu de 17 congénères - Ne sachant de l’Enfer ou du Paradis

2015

Un amour flou

Quand un homme et une femme font l’amour, parfois la passion se mêle d’un sentiment étrange. Accroupie sur le lit, les jambes repliées dans les mains, Mathilde, pétulante, s’éventait :-Non, non, ne me mords pas, tu me fais mal ! Et bien toi, on peut dire que tu (...)

2013

Les BB Mignons

Avec pour cadre le festival d’Avignon, une jeune femme est rattrapée par son passé trouble. A ses trousses ses anciens acolytes et deux inspecteurs verreux. Son amoureux parviendra-t-il à la sauver (...)

2013

La pomme et le Bourdon

Agencer des mots sensuels pour enlacer deux corps dans un récit érotique, voilà mon défi de l’écriture.L’après-midi était torride. De la plage montaient les cris des enfants qui se baignaient dans de grandes gesticulations. L’odeur des crèmes à bronzer huilées sur (...)

2013

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Fantastique

Une nuit

21 heures 30mn. Le crépuscule avait laissé progressivement place à la nuit. Dehors, les étoiles brillaient de mille feu ; il faisait tellement beau et l’air débordé d’un calme étrange. Le vent soufflait en brèves rafales qui rafraîchissaient l’air par ce jour (...)

The World Renaissance

Alors que le démon noir ait disparu depuis près d’un millénaire, l’humanité c’est vue dominé par une nouvelle espèce les Exia. L’humanité autrefois si fier, n’est maintenant qu’un rassemblement d’esclaves. Les Clusia si puissants sont à présent en voie de disparition, (...)

Délire ou le récit d’une femme éperdue

C’est une nouvelle qui se présente en deux récits. Les personnages sont deux femmes qui se rencontrent dans un train. Elles parlent de leur expérience amoureuse respective, douloureuse... L’une confie à l’autre son histoire, intacte, qu’elle (...)

La porte bleue au fond du couloir, à gauche....

Ce roman est un mélange sucré-salé mêlant divers personnages qui se croisent et se retrouvent. Volontairement drôle et sensible,la prétention de ce petit ouvrage est de montrer la fragilité humaine et peut être de savoir l’apprécier...et se retrouver aussi un peu (...)