Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Littérature > Le journal presque intime : Vers l’infini…

Le journal presque intime : Vers l’infini…

L. FAYER (Auteur)

Nombre de pages : 61

 Remercier L. FAYER

Les statistiques du livre


159 Lectures
13 Lectures / 31 jours


4.83 /5 sur 24 votants

227 visites

Evaluer le livre


Thème : Littérature

 ISBN : 978-2-9560273-9-3  

( Version du 30 novembre 2019 )

 La quatrième de couverture

C’est la troisième partie de mon journal presque intime ( vivre avec un cancer ; comment survivre à l’insuffisance hépatique aiguë)

 La première page

S’identifier à ses pensées est l’une des pierres qui battit les murs de notre prison égotique. L’identification à notre corps en est une autre. Pour se frayer un chemin vers la liberté il faut raccourcir la locution de Descartes jusqu’à « j’existe » ou dire tout simplement « Je suis » !
C’est le début du chemin de conscience de sa personnalité selon les traditions védiques et bouddhistes. On s’appuie sur quelque chose de tangible au début de son évolution spirituelle vers l’infini.
C’est très simple à vérifier. Il faut commencer par la respiration ; expiration, « Je suis », inspiration, « Je vis » ! On ressent tout son corps de l’intérieur comme le déclare Ecart Tollé dans le « Pouvoir du moment Présent ». Et si on médite assez longtemps sur le « Je suis », on ressent alors une force vitale qui envahit tout notre être. C’est une force primaire et universelle. Elle est propre à toutes les créatures de cette TERRE. Cette force est douce et aimante et pourtant, pour aller à l’infini, il faut l’abandonner, la laisser de côté.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de L. FAYER

Professeur de russe en libéral ; docteur en science du langage

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Ukraine, vue du dessus de la mêlée

Ayant un accès à l’information plus large que celui notre TV nous propose (je maitrise le russe et l’ukrainien), je me suis aperçu que celle que nous avons est très souvent engagée et parfois mensongère. Je trouve inadmissible que les Français n’aient qu’une (...)

2022

L’histoire inconnue de la Russie à travers ses manifestations populaires

Ce livre qui est, en premier lieu, une étude ethnographique des manifestations populaires russes, révèle qu’elles font partie de la culture indo-européenne. Après avoir noté de multiples parallèles entre les traditions populaires russes, celles des peuples (...)

2021

Mon journal de confinement (suite) 5ème PARTIE

Ce virus est un bon teste sur l’humanité et ses croyances... Un crash-test !! »

2020

Le journal presque intime : Toute la vérité

Cette quatrième partie de mon journal peut renseigner certains parents qui ont vu leurs enfants naître mal-formés où atteints de cancer (pp. 8-9).

2020

2 discussions

  • 7 décembre 2019, par Leboeuf Pierre

    J’ai beaucoup apprécié ce témoignage relatif à la maladie et la façon dont l’auteure a agi pour se guérir.
    Il se dégage de cet ouvrage un exemple d’une belle spiritualité vécue au quotidien qui réchauffe le cœur.
    Merci pour ce beau témoignage !

    • ^ 18 mars, par L. FAYER

      Merci à vous pour ce beau commentaire...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Littérature

Et ma bio ?

Il s’agit d’une pièce de théâtre en quatre actes.

Béatrice … ce 9 octobre

Une histoire de femme. De complicité tendre et d’une enfance mouvementée. D’un retour sur le passé pour reconstruire une vie. L’étrange se manifeste car il est le chemin à suivre. Vies dans le faste des palaces et richesse côtoient la vie au quotidien. Trois (...)

Nos ancêtres vicomtes de Couserans

En 1970, nous avons acheté un chalet à Guzet dans le Couserans. Ainsi, sans le savoir, nous avons rejoint une terre de nos ancêtres, mais pas n’importe lesquels. Il s’agit des vicomtes de Couserans, depuis le premier Roger Ier jusqu’à Raymond Roger III, avant (...)

Urbanités illustrées

Contes qui n’en sont pas tout à fait puisque le lecteur pourra trouver dans chacun d’eux des éléments qui les relient les uns aux autres ce qui en fait un tout. Contes qui parlent de fragments de la vie, d’instantanées de la vie quotidienne dans nos cités (...)