Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire
Faire un don
à Edition999
Vous êtes auteur ?
PUBLIER GRATUITEMENT son livre

Accueil > Poésie > Les poèmes oubliés

Les poèmes oubliés

Djilali Mekrazi (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 33

Publication le 25 août 2021

Les statistiques du livre


140 Lectures
5 Lectures / 31 jours


4.2 /5 sur 5 votants


490 visites

Evaluer le livre


Thème : Poésie

 La quatrième de couverture

Des poésies ou ce qui en reste. Des feuilles mortes jonchent le sol. Chacune d’elles était un poème sur la branche encore verte mais l’automne est arrivé pour en dénuder l’arbre et les disperser au gré du vent.

 La première page

Le départ.

Enfin, au sommet brumeux de ce mont silencieux
Dont la tête embrasse l’azur bleu des cieux,
Je regarderai en bas, vers la plaine verdoyante
Et mon cœur s’emplira de peine amère et sourde.

Les vents de ces hauts monts, divins et mystérieux
Chanteront la liberté de ces vastes et lointains lieux ;
Le soleil solennel, à l’horizon vermeil,
Sombrera dans un gouffre inconnu et profond.

Adieu campagne verte où j’ai couru petit,
Adieu buissons épars où je me suis blotti,
Adieu petit oiseau qui chante avec bonté,
Avec vous s’en va ma bonne volonté.

1974

Biographie de Djilali Mekrazi

 Ambassadeur Edition999

Je suis un pilote d’hélicoptère. J’écris depuis longtemps sans jamais avoir publié à part sur des sites web. Je suis né en 1954 à Oued Fodda. J’ai fait l’université puis j’ai suivi une formation de pilote d’hélicoptère à Héli-Union en 1979 (Tarbes). Je suis marié, père de cinq enfants. Actuellement en...

 Lire son interview

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

La cabane du futur

Séléna se couche dans son lit douillet, la couverture aux couleurs vives relevée jusqu’au menton et s’assoupit doucement dans les bras tendres du rêve. Elle lève les bras pour quitter le sol et s’envoler vers le ciel, libre comme l’oiseau et légère comme le vent. (...)

2022

Le cimetière oublié, conte de Lalia.

C’est un conte qui raconte les aventures d’un jeune homme à la force herculéenne. Il part a la recherche de l’ogre qui a tué son père pour se venger de lui.

2021

L’écho de la montagne

Cette histoire d’une petite fille éveillée dont le destin a dispersé les rêves et déçu les ambitions aurait pu avoir lieu dans n’importe quelle montagne de ce grand pays qu’on appelle l’Algérie. L’auteur aurait pu la placer dans les monts de l’Ouarsenis, sur une (...)

2022

L’histoire du vent

Une histoire racontée par le vent à ceux qui savent l’entendre.

2021

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

2 discussions

  • 5 septembre 2022, par Frederi Marcelin

    Beau travail, simple et percutant, 1954 est une bonne année ! Cordiales salutations.

  • 26 août 2021, par Djilali Mekrazi

    Te voilà revenue !

    Te voilà revenue, après tous ces moments
    Ta lumière a jailli emportant les tourments
    De ton absence qui a fait pâlir la frondaison
    De ma vie et jaunir le feuillage de mes ans.

    Ton sourire a jeté un éclat éblouissant
    Sur un monde laid, aride et repoussant
    Dont la nuit a duré autant que la foison
    De siècles où la joie et le rire sont absents.

    Je vois ton œil brillant, ton geste séduisant
    Ta surprise sincère et ton rire apaisant
    Accueillir tendrement l’arrivée du pinson
    Qui chante tes atours aux rameaux en passant.

    Quelle joie de retrouver ton visage innocent
    Ta douceur parfumée aux odeurs du printemps,
    Tes couleurs de tendresse et d’espoir renaissant
    Ton vertige de bonheur et de rêves incessants.

    MD 21.08.2021

 Dans le même rayon : Poésie

JEAN NGOUEMBE : L’Africain d’Annaba

Jean Ngouembe était un jeune boursier du cœur de l’Afrique venu dans la cité du martyr de la Chrétienté Africaine : Saint-Donat. En quittant l’Algérie en 1987, il laissa cette plaquette poétique derrière (...)

Ma tendre fleur

Quand l’homme se sent aimé, Rien ne peut l’empêcher de le prouver,

Sur le chemin de l’estime de soi

Se sentir comme l’Albatros de Baudelaire et chercher à s’envoler grâce à la poésie. Poésie pour réfléchir, faisant parfois sourire, mais surtout pour écrire ce que l’on ne peut dire avec toute la beauté que la langue française nous inspire. Peu de mots pour beaucoup (...)

Suites

Poèmes débridés libres censés et insensés