Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Littérature > Les poissons rouges n’ont pas de pyjama

Les poissons rouges n’ont pas de pyjama

Alain AFFAGARD (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 94

Les statistiques du livre


481 Lectures
5 Lectures / 31 jours


5 /5 sur 9 votants

1144 visites

Evaluer le livre


Thème : Littérature

Version publiée le 31 août 2020 - (Premère publication sur Edition999 le 4 juin 2018)

 La quatrième de couverture

Un adolescent intrépide, bien parti pour tomber dans la délinquance, mais le destin veille. La gentillesse d’une famille va le remettre petit à petit sur le droit chemin, après qu’il eut connu diverses mésaventures causées par son imprudence. Et c’est au terme d’un véritable parcours initiatique qu’il découvrira enfin le vrai sens de la vie et les vraies valeurs de l’amitié.
Ce roman n’est pas totalement fictif, l’un des chapitres s’inspire d’événements réels.

 La première page

Et bang, en plein dans le mille ! Comme à son habitude, Quentin annonçait son arrivée en jetant un caillou sur le panneau « Autocar arrêt ».
« Salut, Quentin ! T’as pas changé, toujours aussi débile !
- À dix mètres de distance, qu’est-ce que t’en dis ?
- J’te crois pas, contesta l’interpellé. Tu charries !
- J’étais à dix mètres de distance, je te dis.
- C’est toi qui le dit ! Nous, on a rien vu. Recommence ! »
Quentin ne se fit pas prier. Il ramassa un caillou :
« Les mecs, je vais faire encore plus fort ! Regardez-bien le poteau là-bas ! »
Quentin se mit en position pour un lancer énergique, mais son tir manqua de précision, le caillou rata la cible, et le groupe de collégiens salua cet échec par de copieux ricanements.
« J’ai droit à un autre essai, improvisa le collégien. Attention, regardez bien !
- Stop ! Fais gaffe, v’là une bagnole ! »
Effectivement, une puissante conduite intérieure noire débouchait de la route des hauts de Saint-Crispin pour s’immobiliser à quelques mètres du groupe de collégiens. Personne n’en descendit, ce qui ne manqua pas de les surprendre :
« Ouah, Qu’est-ce qu’elle vient faire ici, cette bagnole ? Vous avez vu l’engin, les mecs ? Une Ford Galaxy, vitres teintées, tout le toutim, quoi !
- C’est peut-être la gendarmerie, avança un membre du groupe.
- C’est pas la gendarmerie, banane, y a pas de gyrophare.
- Banane toi-même, c’est une voiture banalisée. Avec un radar embarqué pour flasher les excès de vitesse. Ils sont sûrement en mission de surveillance discrète, alors ils vont pas mettre le gyrophare et se balader avec un bandeau « Voiture banalisée - Brigade de Barentin ! »

 Pour aller plus loin

( A venir prochainement )

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Alain AFFAGARD

 Ambassadeur Edition999

De l’humour, de la lucidité, de l’optimisme, telles sont les valeurs que je me plais à développer dans l’écriture. Après une carrière professionnelle bien remplie, j’écris maintenant pour le public, avec la volonté de contribuer à transmettre les vraies valeurs de...

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Le bonnet de Manon

Qu’est-il arrivé à Manon ? Avant les vacances de Pâques, c’était une fille plutôt jolie pour ses dix ans, on la surnommait même princesse boucles d’or, à cause de ses beaux cheveux blonds.

2018

Les martiens ne sont plus ce qu’ils étaient

Roman miniature d’humour et de science-fiction, pour lire dans le métro ou l’autobus !

2016

5 discussions

  • 15 août, par valentyne7

    Bonsoir,
    C’est par hasard que j’ai découvert votre livre et son titre et sa couverture m’ont intriguée et amusée....Je viens d’en achever la lecture.
    Je me permets de vous transmettre mon ressentis. J’ai apprécié votre écriture sobre et sans fioriture et vos sujets abordés sont purement d’actualité. Ils sont traités avec beaucoup de sobriété, et de réalisme.
    C’est un livre plein de fraicheur.....qui raconte une vraie "leçon d’humanité". Les deux adolescents sont attachants et leur amitié attendrissante.
    Cette lecture m’a été un agréable moment.

  • 30 août 2020, par Alain AFFAGARD

    Je reviens sur Edition999 après un interminable confinement...
    Je suis en train d’écrire une suite aux "poissons rouges" mais pour la publication sur votre plateforme je ne sais plus comment on s’y prend. J’ai la tête vide, aidez-moi à la regarnir.

  • 24 août 2018, par mounier

    un roman qui peut paraitre enfantin, un roman pour ado, et pourtant qui apprend plein de chose s serieuses :qui met en garde contre les danger d’internet, attention a ne pas suivre n’importe quel adulte ...l’adolescence est un age difficile et remplie de surprises , bonnes ou mauvaise s, ici quentin, jeune homme turbulent, decouvre l’amitié fidele en meme temps qu’il decouvre le monde , d’autres horizons,d’autres gouts...on prend plaisir a le suivre , jeune cancre attachant, issu d’une famille "sans pere" , dans une petite maison "pauvre" ou pourtant l’amour maternelle y regne !2 milieux s’affrontent , aisé et modeste, et au travers de quentin et tilou, on decouvre aussi la pedophilie, les 1ers emois adolescent, la decouverte de son corps a la puberté,ce recit met en garde contre certains adultes attirés par les jeunes garcons, et dit une chose tres claire:il n’(est pas normal qu’un homme adulte desire ou touche un jeune garcon ,un enfant !et cet enfant doit alors parler , son malaise ressenti face a cet adulte ne doit pas etre ignoré, et ses parents, doivent l’ecouter , le proteger ...et prendre des mesures...un recit donc qui avertit , un recit preventif , mais aussi celui d’un ado qui decouvre la vie ...a lire en famille, a a compagner en tt cas , car il pourrait necessiter quelques explications :le veuvage, les classes sociales, ce curé qui porte un interet particulier aux jeunes garcons , et puis internet , et ce petit village rural, sans trop de modernite , le car qui amene les enfants a l’ecole ....cette histoire, m’evoque "les amitiés particulieres " de roger peyrefitte

    merci pour cette parenthese a la fois serieuse et dissipée, insouciante , comme nous le sommes tous a l’ adolescence !

    • ^ 25 août 2018, par Alain AFFAGARD

      Votre commentaire me va droit au cœur. Merci !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Littérature

COMTADINES

Cinq nouvelles se situant dans le Vaucluse, ancien Comtat Venaissin. Véroncle, la première se passe au XVIII eme siècle. Les autres sont autobiographiques.

Le Grand-père

Le Grand-père est une aventure douce qui nous confronte avec l’âge, les relations humaines et l’amour en général. On y trouve des souvenirs, le goût pour le voyage, le respect de la nature et les sentiments qui nous unissent à cette terre et à tous ses (...)

LE VENIN

Portrait d’une jeunesse actuelle en pleine dérive. Entre drogue et alcool, Lola, héroïne déchue, tente de trouver sa place. Le venin de l’amour trouble sa vie, celui de la gloire la brise.

Le sourire

« Le sourire » Chronique : Un conte ordinaire, si près de la réalité cachée. A l’image de l’hydre aux multiples têtes. Des ancêtres, des parents sont ici présentés avec un un zeste d’humour (d’amour). Ou est la réalité ? Derrière cette distance apparente, il nous (...)