Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Fantastique > Les sorcières de Navarre

Les sorcières de Navarre

Philippe Wallon (Auteur)

Nombre de pages : 111

 Remercier Philippe Wallon

 Ce livre a été élu "Coup de cœur des lecteurs Edition999"

Les statistiques du livre


667 Lectures
7 Lectures / 31 jours


4 /5 sur 4 votants

1421 visites

Evaluer le livre


Thème : Fantastique

( Version du 5 décembre 2021 )

 La quatrième de couverture

Quand a été brûlée la dernière sorcière en France ? Dans les années 1200 ? Détrompez-vous, c’était en 1670, sous Louis XIV. Il y a 300 ans, autant dire hier.
Le 24 juin, fête de Saint-Jean, un apprenti-tisserand, Jean-Jacques Bacqué, 16 ans, surgit à Lahourcade (près de Pau), bien décidé à le purger de ses sorcières. Par un « voile noir » dans leurs yeux, il en identifiera 195 dans ce minuscule village et 6.210 dans les 30 autour. Louis XIV s’en émut. Colbert fit arrêter les procès, libérer celles qui n’avaient pas brûlé sur le bûcher, emprisonner le jeune homme. Il prit, l’année suivante (octobre 1671) un édit mettant fin aux affaires de sorcellerie en France.
C’est ce qu’on dit, car on n’en sait trop rien. Tout a disparu dans l’incendie du Parlement de Pau. Nous avons puisé aux meilleures sources pour reconstituer l’histoire. Elle est racontée par les sorcières, celles qui maîtrisaient le feu et bien d’autres choses. Elles donnent même leurs formules magiques, authentiques. Mais ne les utilisez pas, vous feriez comme Les Visiteurs. Vous iriez je ne sais où… je ne sais quand.

 La première page

Madame, votre fille est en bas, elle attend à la porte.
- Eh bien, Madeleine, dites-lui d’entrer !
- C’est, Madame… qu’elle n’est point seule.
- Qu’elle vienne avec cette personne ! répond la mère sans lever les yeux de ce difficile point de broderie qu’elle voudrait bien achever. Soudain, elle réalise et fixe sa servante ; celle-ci a le visage défait, un éclat de mort dans le regard.
- Madeleine… qu’y a-t-il ?
L’autre baisse la tête sans répondre. La mère se lève en titubant. Elle se reprend, lisse sa jupe et son corsage, rajuste une mèche de cheveux qui s’était échappé de son chignon strict et com-mence à descendre l’escalier. En bas, la porte est ouverte et l’on voit l’ombre de silhouettes.
À peine les deux femmes sont-elles en bas qu’un petit homme noir déclame :
- Vous êtes bien Guichène de Peyrignan, veuve de Jacob Bisclavret et mère d’Adeline du même nom ?
La mère le toise mais l’autre continue sans attendre ni même la saluer :
- Je viens vous signifier, Madame, le jugement qui a été rendu ce matin par le Tribunal. Je suis chargé de vous le lire.

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Philippe Wallon

 Ambassadeur Edition999

Psychiatre-Psychothérapeute Ex-Chargé de recherche INSERM Je suis tout jeune retraité, après avoir exercé la psychia-trie pendant 40 ans. Je ne suis pas inactif, car nous diffu-sons un logiciel de diagnostic automatique en psychiatrie, « Elian », via une petite SARL, la Seldage, un centre de...

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Le Dernier Sabbat

L’aventure débute à Montréal, de nos jours. Henri de Voragine rencontre Adeline Bisclavret, qu’il ne connaissait pas.

2020

L’Affaire Covid-19

L’épidémie au Covid-19 s’avère être une catastrophe mondiale, non pas au niveau des effets du virus, si négligeables qu’ils ne devraient pas vraiment influer les statistiques de mortalité, mais par les confinements décidés partout sur la planète et qui a touché 81 (...)

2020

2 discussions

  • 16 août 2020, par saigne guy

    J’ai bien aimé votre roman. Une aventure captivante. Une vision de la sorcellerie déroutante.

    • ^ 17 octobre 2020, par Philippe Wallon

      Bonjour,
      Désolé de vous répondre si tard.
      Avec le Covid, j’ai reçu tellement de mails que le vôtre est passé à la trappe.
      Mais, le score des "Sorcières de Navarre" remontant, votre mail est "remonté" aussi.
      J’ai essayé de faire revivre cette affaire qui a remué la France.
      C’est la dernière vraie affaire de sorcellerie, Loudun n’était qu’une (fausse) possession.
      Il y avait de vraie sorcières. J’ai fait le portrait de Vianuelle dans ce sens.
      Un ethnologue, travaillant au Brésil, en a témoigné à la fin du 20ème siècle !
      Un chaman qui ne faisait pas tomber la pluie quand il le fallait risquait la mort.
      On ne plaisante pas avec ces choses-là.
      J’ai de nombreux témoignages, très sérieux, dans ce sens (en France notamment).
      Mais, bien sûr, on dit maintenant que c’était "du n’importe quoi".
      Très cordialement, et désolé de vous avoir fait tellement attendre,
      Philippe Wallon

Un message, un commentaire ?

 Dans le même rayon : Fantastique

Objets trouvés

Travaillant à la préfecture, je connais un peu l’administration. L’idée de ma nouvelle provient d’un article de magazine du Ministère de l’Intérieur consacré au bureau des objets trouvés. C’est fou ce que les gens peuvent perdre en cours de route, et on y trouve les (...)

Le Fluide

Nouvelle dans le genre fantastique, dans notre époque, où le narrateur, habitant à Annecy, prend conscience de capacités qu’il aurait peut être préféré ne pas découvrir.

"Terror in the night"

« Ce soir-là, je n’aurais jamais dû partir dans la forêt. Mais cette lumière m’éblouissait les yeux, cet appel remplissait mes oreilles et j’étais attiré dans cette sombre et sanglante forêt. Après tout ce qui était arrivé, je me demande encore, pourquoi je suis (...)

La mystérieuse ou l’amour impossible

L’histoire que je m’en vais vous raconter vous semblera, sans nul doute, invraisemblable et pourtant elle m’est arrivée, à moi, Moussa Kane, âgé de 25 ans. Il y a presque un an, j’ai terminé ma formation dans un institut privé de Dakar. Deux mois après l’obtention (...)