Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Littérature Erotique > Ma rencontre avec Claire

Ma rencontre avec Claire

Alfred Anchetain (Auteur)

Nombre de pages : 182

 Remercier Alfred Anchetain

Avertissement : des scènes ou des propos peuvent heurter la sensibilité des lecteurs

Les statistiques du livre


1441 Lectures

5 /5 sur 3 votants

2529 visites

Evaluer le livre


Ajouter votre avis pour le livre : Ma rencontre avec Claire

Thème : Littérature Erotique (Interdit aux moins de 18 ans)

( Version du 1er mai 2021 )

 La quatrième de couverture

Avez-vous fait l’amour par téléphone ? Avec une agent-secret, ex-pilote de chasse après avoir été bimbo ? Qu’est devenue votre relation quand une autre femme s’est immiscée dans votre vie ? Vous le saurez par ce récit inspiré par trois femmes, dont deux sont agent-secret, et deux s’appellent Claire, ainsi que par l’expérience vécue de Michel Canal (L’éveil de Claire), que je remercie.
Notre pauvre Éric ne veut pas être bigame, mais il hé-site entre une Lara Croft, toujours entre deux missions, et sa stagiaire aux cheveux blonds et aux yeux noisette, dont le leggin, un peu trop serré, dessine avec merveille la raie des fesses.
Les deux lui offrent des expériences avancées. Elles ont l’avantage de ne pas être des opérations spéciales, qui, bien évidemment, n’ont jamais existé.
Claire ? Le côté obscur de la Force…

 La première page

Le téléphone sonne alors que je me préparais à partir. La standardiste, Gertrud, me dit, d’un ton rêche : « C’est pour toi. Je m’en vais. » Je prends le combiné, une voix de femme : « Allo, Éric, je m’appelle Claire. Ne cherchez pas mon vrai nom. Ma photo est sur Internet. C’était il y a quelque temps, pour un concours de beauté, mais je suis encore pas trop mal, à l’heure actuelle. Je suis d’origine américaine, mais je ne vis plus aux États-Unis. J’ai été pilote de chasse, mais j’ai arrêté, car trop de collègues sont atteints d’Alzheimer très jeunes à cause du « g », assez mauvais pour le cerveau. Je suis entré dans les services secrets, d’où mon adresse mail cryptée. Mon téléphone l’est aussi. Si vous appelez à mon numéro, demandez « Claire », on vous adressera à moi sans discuter… Si on vous dit que je ne suis pas là, n’insistez pas et ne posez aucune question.

 Alfred Anchetain sur "Ma rencontre avec Claire"

Edition999 : Nous commencions à nous impatienter. Avec le succès d’"Enlève le haut ; pour le bas, j’arrive", de "Je suis nue, attache-moi", puis de "L’eunuque et le vizir", nous demandions si la veine était tarie. Nous sommes rassurés. Nous accueillons "Ma rencontre avec Claire".
Alfred Anchetain : L’histoire de ce roman est assez drôle. Vous avez mis en ligne les trois textes de Michel Canal sous le titre commun de "L’éveil de Claire". Or, en coopérant avec lui, je me suis dit : si j’avais été à la place d’Éric, le personnage qui le représente, je n’aurais pas réagi comme ça. J’ai donc écrit "ma (propre) rencontre avec (cette) Claire"… Sauf que j’ai moi-même rencontré une Claire (c’est son prénom) qui appartient à nos Services de Sécurité. Autrement dit, c’est une agent-secret. J’ai, vous le devinez, fantasmé sur elle avant de la rencontrer. Je me voyais déjà en James Bond, etc.
Edition999 : Elle est comme vous le dites dans votre texte ?
Alfred Anchetain : Non, pas précisément. J’ai décrit une troisième femme, elle aussi agent-secret, mais dont je tairai le nom, mais qui a exactement le profil de "ma" Claire. Bref, deux Claire, deux agents-secrets, trois femmes pour constituer un personnage, parfaitement imaginaire, je le précise. Si "mes" » Claire me lisent, je les remercie, par avance, de leur compréhension !
Edition999 : Et alors, votre second personnage, Morane ?
Alfred Anchetain : Là, c’est une tout autre histoire. J’étais arrêté à un feu rouge, quand je vois, à un arrêt de bus, le fameux leggin, qui dessinait, d’une manière outrée, la raie des fesses de cette fille. Je me suis dit (comme mon héros) : « Les couturiers exagèrent, c’est vraiment un pousse-au-crime ! »
Edition999 : Et votre héros ne songe qu’à coucher avec cette fille.
Alfred Anchetain : Oui, certes, mais la fille ne pense qu’à ça aussi. Sauf qu’elle est (très) brillante et qu’elle veut prendre les choses en main. Le pauvre Éric est obligé de suivre !
Edition999 : Il n’y a donc aucun rapport entre l’histoire vécue par Michel Canal et la vôtre.
Alfred Anchetain : Non, sauf que c’est lui qui m’a inspiré, et qui m’a fait corriger certaines choses. Par exemple, il m’a dit : "Ce n’est pas très vraisemblable". Ma Claire a donc dû justifier auprès d’Éric sa conduite, etc. Une sorte de récit dans le récit.
Edition999 : Vous pensez vraiment que votre double histoire, dans votre roman, est plausible ?
Alfred Anchetain : J’ai la caution de Michel, qui l’a vécue, lui, personnellement. Quant à Morane… je dirai… que c’est plus personnel !
Edition999 : Nous n’irons donc pas plus loin. Vous nous avez concocté un texte enjoué.
Alfred Anchetain : Oui, pour moi, je dirais que c’est de la « grosse rigolade ». Une histoire énorme. Si je n’avais pas eu Michel, et nos nombreux échanges, je n’aurais certainement pas osé ! Mais puisque tout est "vrai…

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Alfred Anchetain

 Ambassadeur Edition999

Je suis arrivé à la retraite. J’ai publié un certain nombre d’ouvrages sérieux chez des éditeurs classiques, et j’ai voulu changer. Je me suis lancé la rédaction de nouvelles érotiques. Je les ai fait lire à mon entourage. Silence total ! J’étais désespéré, car je m’étais beaucoup amusé à les écrire. Je...

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Oie pas vraiment blanche

Béryl, 25 ans, très jolie fille, constate l’échec de son couple. Son mari n’assure pas. Elle prend un travail et fait feu de tout bois. Grâce à un boss, elle est cheffe de projet. Elle découvre la valeur de ses charmes avec un riche (...)

2021

Queue d’eau

Agathe poursuit son activité lucrative. Un jeune et fougueux Italien, Lorenzo, profitant des commodités de cet immense appartement, initie Agathe à l’érotisme aquatique, au grand dam de la patronne.

2021

La Haute par la bande

Béryl a des amants, pas très généreux. Elle s’en plaint à ami de son mari qui lui conseille Anaïs. Elle tient un lieu de rencontre haut-de-gamme, où elle reçoit de riches hommes d’affaire polyglottes…

2021

L’eunuque et le vizir

L’histoire d’un vizir, très occupé et pressé, qui veut des femmes « chaudes » tout de suite. L’auteur, un chrétien, Jean, son Chef des eunuques doit lui « préparer ».

2020

2 discussions

  • 2 mai, par Michel CANAL

    Alfred Anchetain, que ça fait drôle de retrouver mes personnages dans une histoire si différente avec le même scénario d’approche initiale : une femme prénommée Claire appelle Eric et entretient une relation par téléphone interposé.
    Imaginer l’histoire d’un autre auteur et la dérouler en fantasmant sur une photo ou un détail anatomique, c’est du grand art.
    J’ai beaucoup aimé l’incursion dans les services secrets.
    J’ai beaucoup aimé aussi la progression, menée très finement, de l’opération (pour rester dans le milieu du "Secret Service") de séduction menée par la belle Morane. Vous avez très bien exprimé l’intelligence et la malice des femmes, à opposer à la faiblesse des hommes... quand ils sont approchés par le sexe "dit faible". Il fallait pour cela faire preuve d’une grande sensibilité, tout le contraire d’un comportement macho.
    Vous avez su éviter l’écueil de la vulgarité. L’ensemble se lit bien, et au fil des pages, on est impatient de savoir qui mène la barque, comment Eric se sortira de son dilemme pour ne pas être bigame.
    Bravo !

    • ^ 3 mai, par alfred anchetain

      Merci Michel. Notre lutte fut longue, ardue, mais profondément amicale, et j’en suis ravi. Je connais, finalement, plus votre Claire que les miennes. Vous m’avez permis de vivre comme James Bond : imaginer des espionnes superbes à mes côtés – alors que mes relations avec elles demeuraient téléphoniques. Mais, de relater, en votre compagnie, cette quête de la guerrière accomplie, cette découverte de l’amoureuse perverse, fut un moment inoubliable. J’ai pu exprimer ce que suscitait chez moi cette situation paradoxale, la mienne qui était un peu la vôtre, tout à la fois. Je vous en remercie.

Un message, un commentaire ?

 Dans le même rayon : Littérature Erotique

Les naufragés du show-biz

Virginie, Claudia et Richard font la pénible expérience d’un tournage de film douteux pour un producteur en quasi-faillite. Jusqu’où l’appât du gain peut-il conduire dans le mépris de la dignité humaine (...)

Assistance sexuelle

Faire du bien à son prochain quand il en exprime le désir

Route 66

Ange et Philippe, deux amis, parcourent la mythique Route 66 dans l’Ouest américain à moto avant d’être mêlés bien malgré eux à une intrigue policière à Los Angeles.

ANGEL’S FACE

Quand l’innocence change de face.