Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Manon

Bartleby (Auteur)

Nombre de pages en A4 :

Les statistiques du livre


978 Lectures
0 Lectures / 31 jours


3.25 /5 sur 4 votants

1028 visites

Evaluer le livre


Thème : Fantastique

Version publiée le 25 septembre 2006

 La quatrième de couverture

Ça commença un matin pendant que Manon prenait sa douche. Elle ressentit une douleur à l’épaule droite. Enfin pas tout à fait à l’épaule, un peu en dessous, au niveau de l’omoplate. Une sensation bizarre, sorte de picotement désagréable. Elle frotta plus énergiquement et fit quelques mouvements de moulinet avec le bras, persuadée qu’il s’agissait d’une crampe quelconque. Et bien entendu, la petite douleur s’estompa. Moins d’une semaine plus tard cependant, elle revint. Fait étonnant, ce ne fut pas à l’omoplate droit qu’elle réapparut, mais à celui de gauche. Elle revint pendant un cours de fitness, cours auxquels elle s’était inscrite afin de faire fuir les quelques trois ou quatre kilos ayant pris peu à peu place sur ses cuisses.

 La première page

en cours de rédaction

 Pour aller plus loin

( A venir prochainement )

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Bartleby

Après avoir été membre du forum stephenking999 sous le pseudonyme de Nounours_y, et avoir écrit le tome quatre de Nouvelles d’ici et d’ailleurs, je suis de retour sur edition999 afin de proposer certains de mes nouveaux textes. J’en profite pour passer un petit salut amical à Jean-Michel et mes...

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Rencontre

Un homme, une femme, un belvédère comme point de rencontre. Les apparences sont parfois trompeuses...

2012

Un simple flingue

Il arriva dans la chambre. Une pièce ordrée, pleine de nombreux souvenirs inutiles. Le genre de souvenir que l’on achète par coup de foudre et que l’on range par respect, pour finir par l’oublier avec dédain. Il se figea au milieu de la chambre et lança à ses (...)

2006

La balade de Jim

Une main remplie de doigts patauds et lourds s’éleva devant la dizaine de personnes qui attendait l’arrivée de l’autobus. L’index de Jim s’engouffra à l’intérieur d’une de ses narines, à la recherche du point sensible qui le titillait depuis quelques (...)

2006

3 discussions

  • 6 mars 2016, par boudechacha

    Je tiens à vous féliciter pour votre belle histoire

    C’est vraiment dommage l’histoire commencer bien pourtant pour qu’elle raison vous n’avez pas continuer j’ai bien aimé

    C’est la meilleure histoire que j’ai lu pour l’instant

  • 27 septembre 2006, par dagda_01

    Un bon style, une hisoire bien menée malgré qu’elle ne soit pas tres originale. Dommage...
    Au plaisir de te relire.

    • ^ 28 septembre 2006

      Merci pour cette réponse, sincère au possible. Il est vrai que mes histoires ne puisent que rarement dans l’original. J’écris comme me viennent mes idées, et c’est bien souvent au détour du titre d’une chanson, d’une illustration ou encore d’une simple phrase. Si tu veux me relire, arrivent bientôt sur édition999 deux autres de mes nouvelles : Un simple flingue, et la balade de Jim.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Fantastique

Le sol

« -Oh, s’il te plaît, juste encore un peu ! – Ça fait trois fois que tu me demande ça, répondit Lyssyar avec humeur. Je t’ai déjà accordé deux semaines de plus que la normale. – Mais je ne...

Le Bloody Vlady...

Ingrédients et ustensiles : 4 cl de vodka des Carpates 15 cl de sang de jeune Suédoise vierge et blonde 1 cuiller à café de jus de citron 1 cuiller à café vide 2 traits de Tabasco (Caraï) 1 fiole de 15 cl vide 2 traits de sauce Worcesterch... Worcesh... (...)

Le Manoir des Ombres

Je me nomme Nathanÿel. Je ne sais qui je suis ni d’où je viens. Tout ce que je sais, c’est que je me suis réveillé, un jour de 1823, au sein du Manoir des Ombres. Habité par ce qui semble, à première vue, être des Humains à la durée de vie incroyablement longue, (...)

Le voyageur égaré

Le soleil disparu lentement ce matin là, au travers de brumes épaisses, laissant de moins en moins filtrer sa chaleur salvatrice. Mon bel étang aux reflets argentés était brutalement devenu informe et gris. Les canards des étangs voisins avaient pris peu à peu (...)