Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire
 Faire un don
à Edition999
Vous êtes auteur ?
PUBLIER GRATUITEMENT son livre

Accueil > Littérature > Pot de départ

Pot de départ

Osman Chaggou (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 52

Publication le 2 octobre 2021

Les statistiques du livre


102 Lectures
4 Lectures / 31 jours


4.98 /5 sur 1 votants


138 visites

Evaluer le livre


Thème : Littérature

 La quatrième de couverture

Dans ce recueil de nouvelles, l’auteur nous fait tanguer entre la réalité et la fiction. Chaque nouvelle est suivie d’une sorte d’article de presse qui complète ou complique l’histoire. Relativement courtes (les courtes ne sont-elles pas les meilleures), les nouvelles de ce recueil nous plongent dans un univers sombre et parfois absurde avec comme caractéristique principale, une intensité saisissante.

 La première page

Le hors-jeu
Je n’ai jamais compris par quelle magie je me retrouvais là-bas. Cela arrivait fréquemment et toujours d’une façon agréable. Je pense, d’ailleurs, que je ne me suis jamais interrogé sur ce phénomène avant aujourd’hui. Pas le temps peut-être ? Ou étais-je obnubilé par l’étrange sensation d’apesanteur que je ressentais à chaque fois ? Ces petites mains angéliques qui me tiraient vers la lumière, me promettant le paradis au bout du couloir, y étaient sûrement pour quelque chose. Je devais être au-delà des mers, aux confins de la réalité et du rêve, là-haut au Royaume du brouillard.
En fait, ce n’était pas vraiment un couloir (terme, à mon sens, beaucoup trop lié à la mort), mais plutôt un tunnel avec au bout une lumière. Autour de moi, de sombres silhouettes allaient dans la même direction, les yeux absorbés par l’éclat de cette promesse scintillante. Légères, elles avançaient sereinement le long de deux rangées et semblaient par moments se soulever et flotter dans les airs. Un bruit à la fois sec et excitant, évoquant vaguement le claquement des talons hauts, accompagnait le mouvement et paraissait venir d’en bas. J’entendais également des mots, une langue étrangère, des chuchotements et puis de longs soupirs. Plus on avançait, plus la lumière redoublait d’intensité jusqu’à en devenir aveuglante.

Biographie de Osman Chaggou

 Ambassadeur Edition999

Je suis un jeune qui écrit de temps à autres des histoires. Parfois drôles d’autre fois tragiques, mes nouvelles racontent des situations habituelles de la vie quotidienne dans le but de provoquer des émotions. L’écriture est pour moi la meilleure manière d’exorciser un mal, elle nous permet de nous...

 Lire son interview

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Trahison

Deux individus se croisent et entament un dialogue qui finira pas causer la perte de l’un des deux. Aujourd’hui le soleil s’est levé Et de même j’ai fait et ce fut du bon pied Certes je n’ai pas la même lueur Mais par ma chaleur je peux (...)

2013

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Littérature

La vie est belle

Livre avec un mélange de poésie, de romance et de fantastique en version courte pour illuminer notre époque grâce à notre imagination.

Toute erreur a son prix - tome 2

2006. Daniel va se marier et fête l’événement à venir avec ses amis. En une seconde son destin va être bouleversé. Meurtri, il s’éveille dans un hôpital. En 1967... Dans la peau d’un pilote de Formule nommé Dan J. Moore, il va devoir essayer de saisir ce qui a pu (...)

Au Pied du mur Berlin 1965

Nous sommes là, sans pouvoir dire un mot, estomac noué. Autour de nous silence et désolation. Des immeubles délabrés aux fenêtres murées, des barbelés rouillés qui hérissent un haut mur de parpaings gris. Tous les cinquante mètres, des miradors où campent des (...)

Venez vous escagasser de rire provençal !

Quel plaisir d’ouvrir ce livre qui devrait être remboursé à 100% par la Sécurité Sociale... L’art de Jean-Paul Marsal est de conter toutes les aventures avec ironie : la galéjade pointe quasiment à chaque (...)