La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Sans contact

Davy Cosvie (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 56

Version publiée le 18 mai 2021

Les statistiques du livre

1657 lecteurs ont feuilleté le livre

609 lecteurs ont inclus ce livre dans leur bibliothèque.

Note Moyenne : 5/5 sur 15 votants

Evaluer le livre


Thème : Policier et suspense

🖋️ La quatrième de couverture

Ce roman contemporain a été initialement inspiré par un fait-divers bizarre publié dans la presse.
Cependant, à l’exception de ce point de départ repris dans le récit, toute ressemblance avec des faits ou des personnes réels serait purement fortuite.

🗏 La première page

Voler la carte bancaire d’un retraité, c’est facile. Mais après, ça se complique : il faut obtenir le code, empêcher la victime du vol de faire opposition et de porter plainte, ce qui vous amène par conséquent à cacher le cadavre pour que sa caisse de retraite continue d’approvisionner le compte en banque. Et vos tracas ne sont pas finis : par la suite il faut pouvoir se procurer la nouvelle carte quand la première est périmée.
Mais votre vrai problème, c’est si vous tombez sur des enquêteurs de la police judiciaire qui ont pour principe – on se demande bien pourquoi – de mettre les malfaiteurs en prison.

  

⚠️ Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Davy Cosvie

📖 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Les aberrations d'une planète peuvent en cacher d'autres

Les aberrations d’une planète peuvent en cacher d’autres

A l’époque où les Terriens du paléolithique allumaient leurs premiers feux domestiques il y a cinq cent mille ans, le niveau technologique sur la planète Vulcain était celui des Terriens actuels. Du fait de cette antériorité, l’avenir des Terriens (...)

2021

Souvenirs de la Prochaine

Souvenirs de la Prochaine

C’est un roman d’anticipation géopolitique, rédigé comme s’il s’agissait de souvenirs autobiographiques. L’essentiel de l’action se passe en Polynésie française, un territoire que l’auteur connaît bien.

2021

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

4 discussions

  • 7 juin 2021, par Al. O’Wolf

    J’ai adoré l’intrigue autour de la carte bancaire. Et je dois avouer que la fin m’a un peu surpris. Vous avez osé jusqu’au bout de votre récit. Bravo !

  • 1er janvier 2022, par Jumiège

    Bon polar, j’ai bien aimé, par contre pourquoi s’en prendre à un petit vieux sans défense, c’est lâche ; quelques attaques sur la politique qui n’apportent pas grand chose dans ce récit.

    • ^ 24 janvier 2022, par Davy Cosvie

      Qu’un malfaiteur soit un lâche, ça me semble la moindre des choses. Et c’est d’ailleurs assez réaliste.
      Quant aux allusions politiques, je ne vois pas de quoi vous parlez.

    • ^ 25 janvier 2022, par Benoît Préchart

      Les réflexions politiques, qui sont plus exactement des remarques de comptoir, font partie de l’ambiance bizarre l’époque.
      De la même façon que les masques anti-covid et les militaires qui patrouillent dans les rues avec des armes de guerre chargées.
      Quand l’exceptionnel devient normal, on doit s’attendre à tout : pour moi, ça fait partie de l’ambiance de cette histoire qui s’appuie sur un fait divers incroyable mais vrai.

 Dans le même rayon : Policier et suspense

Franck Malo, coup de chaud en Lorraine

Franck Malo, coup de chaud en Lorraine

Tout d’abord, laissez-moi me présenter : Franck Malo, reporter pour le journal La Banlieue. Ancien pigiste, j’ai préféré la sécurité de l’emploi en devenant journaliste/reporter à temps plein. Le boss, c’est Richard Petit, le rédacteur en chef. Alors (...)

L'OPÉRATION BOURDON

L’OPÉRATION BOURDON

Prenez un ingénieur expert en intelligence artificielle. - Prenez un sous-officier français engagé dans l’opération Barkhane au Sahel. - Prenez deux frères africains,l’un en France, l’autre au Mali. - Remettez le tout à un agent de la Direction du (...)

La grotte

La grotte

La peur !!! Invisible compagne , qui nous tenaille réduit nos mouvements et nous tétanise. cette peur vissée au fond de l’âme, dont on ne se départi pas ! Chevillée au corps ! c’est avec elle qu’elles doivent avancer. c’est aussi a cause d’elle qu’elles (...)