Edition999
La plateforme gratuite de diffusion littéraire

Accueil > Fantastique > L’enfer sous la peau

L’enfer sous la peau

Greg Hocfell (Auteur)

Nombre de pages en A4 : 16

Les statistiques du livre


879 Lectures
3 Lectures / 31 jours


3 /5 sur 2 votants

1727 visites

Evaluer le livre


Thème : Fantastique

Version publiée le 11 mai 2008

 La quatrième de couverture

Il ferme les yeux sitôt que sa femme éteint la lumière mais la ruse ne prend pas, son cerveau ne tombe plus dans le piège délicieux du sommeil. Aussi, lorsque trois heures sonnent, la troisième de la nuit, il s’en va fumer une Winston dans la courette, il s’assoit sur le tronçon de chêne, regarde le lierre qui court sur le muret, écoute le vent qui susurre dans les feuilles cunéiformes, distingue le vrombissement incessant de la voie nationale qui dessert leur commune – Saint-Père-En-Cèpe, qu’un petit cours, la Gendrôme, traverse paisiblement.

 La première page

en cours de rédaction

 Pour aller plus loin

( A venir prochainement )

  Signaler un problème avec l'ebook gratuit.

Biographie de Greg Hocfell

Il s’appelle Greg Hocfell, il est né en 1975, à Fontainebleau, en France, peu importe sa carte d’identité à vrai dire, seule compte l’histoire que vous allez découvrir une fois la page de garde tournée. L’ombres, Attention aux morts, Glyptic,... que lirez-vous ? Peut-être le premier chapitre, à peine un...

 Lire son interview

 Autres(s) parution(s) de l'auteur

Cet immeuble qui tuait

Sam geignait, la queue basse, dont le panache était devenu un ramasse-poussière pour le parquet de l’appartement. Le Berger Allemand décrivait des huit devant la porte de l’entrée. Michel feignit de ne pas l’entendre et prit la télécommande de la télévision (...)

Nouvelle version 2011

Tsar

Un empire. Une femme. Un amant. Un mendiant. Un songe...

2017

La nue merveilleuse

Dans cette maison où Héloïse vit avec ses parents, quelques unes des pierres, dans les murs, deviennent incandescentes telles des braises ardentes ; le maléfice semble se poursuivre à l’extérieur, le long des trottoirs, sur d’autres murs, sur d’autres maisons... (...)

2011

1 discussion

  • 20 mai 2008, par David

    L’histoire, l’intrigue, est bonne mais il y a toujours certaines phrases que je trouve trop "longues" et ça me fait perdre le fil sur certains passages.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre Message

 Dans le même rayon : Fantastique

Noir

Le noir. Pas un bruit. Impossible de savoir si ses yeux sont ouverts ou fermés, pour cela il lui faudrait les toucher, mais il ne le peut pas. « Je suis où, là ? Est-ce que je dors ? » Pas moyen de rassembler ses idées. « Ben... Ouais, je m’appelle Benjamin (...)

L’homme au vieil accent russe.

Je suis là, dans cette pièce à attendre que la voix me parle à nouveau. Pourquoi suis-je ici d’abord ? Dans une pièce où le blanc est la seule couleur. Et ce miroir en face de moi ? Quand je me regarde dedans, je vois un homme qui ne peut même pas bouger les (...)

Stigmata demonia

Esther est allongée dans son lit, tout d’un coup, elle se tient debout, va dans la cuisine en ressort. Elle marmonne par la suite des mots incompréhensibles. Tout ceci, endormie. L’envie d’uriner avait réveillé Rimana qui est allée vider sa vessie. À sa sortie (...)

Incapable d’arrêter

L’être humain s’est engagé dans un chemin qui lui mène à prendre une décision : soit il abandonne tout ce qu’il avait bâti, soit il met en péril sa propre existence.